Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 14:29

      Enormément de hadith authentiques affirment qu’avant la fin du monde, un calife pieux et fort sera suscité pour répandre la justice et l’équité sur terre autant qu’elle a été remplie d’injustice et d’oppression auparavant. Ce Mahdi attendu sera issue de la descendance du prophète (sws) et il se nommera Muhammad Ibn ‘Abdallâh. Voici quelques hadith à son égard :

1- Ali Ibn Abi Talib et Ibn Mas’ud, entre autres compagnons, rapportent que le prophète (sws) a dit ; « S’il ne restait de ce monde qu’un jour, alors Dieu allongera ce jour pour y envoyer un homme de ma progéniture. Son nom sera pareil à celui de mon père ; il remplira la terre de justice et d’équité autant qu’elle aura été emplie auparavant d’injustice et d’oppression. »[290]

2-      Ali Ibn Abi Talib rapporte que le prophète (sws) a dit « Le Mahdi sera de ma famille. Dieu le rendra apte [291] en une nuit. » [290]

3-      Abu Sa’id rapporte que le prophète (sws) a dit : « A la fin des temps, le Mahdi apparaîtra. Dieu lui fera descendre la pluie et épanouir la terre. Il dispensera les biens sans compter. En son temps, les troupeaux se multiplieront et la nation prospèrera. Il restera sept ou huit ans. »[293]

4-      Djabir  Ibn Abdallah rapporte que le prophète (sws) a dit :  « lorsque Jésus descendra, leur émir (le Mahdi) lui dira : « Je vous en prie, guidez-nous la prière ! Jésus lui répondra : « Non ! Dieu a fait grâce à cette nation d’avoir l’un d’eux pour guide. » [294]

Remarques importantes

a.      La croyance sunnite au Mahdi attendu se résume à ce qui est rapporté dans les hadith prophétiques à son égard. Dans certaines autres hadith que nous n’avons pas mentionnés, il est dit que le Mahdi sera issu plus précisément de la branche hassanide parmi les enfants de Fatima, qu’il aura le front dégarni et le nez fin et qu’il apparaîtra en Orient.

 

b.      Certains musulmans lettrés ont réfuté la croyance au Mahdi sous prétexte que les hadiths qui parle de lui sont forts douteux et que pas un seul n’est rapporté dans l’un des deux Sahih. Pour eux, cette croyance populaire s’est probablement infiltrée dans les milieux sunnites sous l’influence de chiites. Pour les imams sunnites, cette attitude étrange de rejet laisse apparaître de très grandes lacunes en matière de hadith chez les négateurs du Mahdi ; en effet les érudits en matière de hadith ont clairement discerné entre ce qui est établi authentique et ce qui ne l’est pas. D’autre part, les hadith authentiques qui parlent de l’apparition du Mahdi sont très nombreux. Enfin, il est important de souligner que le fait que Bukhari ou Muslim ne rapportent pas un hadith dans leurs recueils ne signifie pas nécessairement qu’il soit apocryphe. ‘Umar Sulayman al-Ashqar affirme que ces quelques contestataires ne sont, en réalité, même pas en mesure de faire une critique digne de ce nom. [296]

 

c.       « Le Mahdi attendu » dans la croyance chiite a une connotation toute autre. Pour eux, le Mahdi dont ils attendent le retour est leur douzième imam, Muhammad Ibn al-Askari, qui se serait caché en l’an 874 dans une grotte à Samarra alors qu’il n’avait que cinq ans. [297]       

 

             ‘Umar Sulayman al-Ashqar, à l’instar de nombreux savants, déclare que cette croyance concernant le retour de ce dernier n’est qu’une légende dépourvue de tout fondement. [298]

 

d.      A noter qu’à travers l’histoire de l’Islam, aussi bien en milieu sunnite qu’en milieu chiite, plusieurs fourbes imposteurs ont prétendu être le fameux « Mahdi attendu » et ont causé bien du tort à l’islam. Parmi les plus tristement célèbres, nous citerons ‘Ubaydullah Ibn Maymun (m. 934) qui est le fondateur de la dynastie chiite des Fatimides et Muhammad Ibn Tumart (m.1130) qui est le fondateur de la dynastie des Almohades au Maghreb.


[290] Rapportés par Abu Dawud et autres. Al-Albani les juge authentique. V. al-silsila al-sahiha

[291] Le terme que nous avons traduit par apte est en arabe « yuslihuhu » qui semble avoir le sens de «  le rendre apte [à accomplir la mission pour laquelle il est prédestiné] »

[292] Rapporté par Ahmad et autres. Al-Albani le juge authentique. V. al-silsila al-sahiha

[293] Rapporté par al-Hakim et autres. Al-Albani le juge authentique. V. al-silsila al-sahiha

[294] Rapporté par Muslim sans le rajout entre parenthèses qui est Rapporté par Ibn Usama. Ibn al-Qayyim le juge acceptable.

[295] in-al-qiyama al-sughra

[296] al-qiyama al-sughra

[297] Dictionnaire historique de l’islam

[298] al-qiyama al-sughra

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alexandre 13/06/2015 19:02

Le voici le Mahdi et ce qu'il annonce est conforme aux écritures saintes :

Reprenons calmement les préceptes des premier apôtres chrétiens, et mettons les en pratique ; reprenons les définitions d’anathème et d’antéchrist liés à l’Evangile :
« Bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde. Reconnaissez à ceci l'Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu; et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n'est pas de Dieu, c'est celui de l'antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde. » 1 Jean 4.1- 3
Ici, Saint Jean nous invite tous à réfléchir. Dans sa phrase, « confesser que Jésus Christ est de Dieu » signifie « reconnaître pour vrai que Jésus Christ est (envoyé) de Dieu. »

C’est bien le cas du Prophète Mahomet ! En lisant le Coran, on comprend rapidement que Mahomet était un Fidèle du Christ, qu’il honorait les Prophètes qui l’ont précédé, qu’il reconnaissait Jésus comme étant le Christ né de la Vierge Marie ! Il reconnaît la Torah et l’Evangile. Plusieurs passages du Coran nous confirment explicitement cela !

Comprenons maintenant les préceptes de Saint-paul : « Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème! » Galates 1.8

« Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure: si quelqu'un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème! » Galates 1.9

Si dans sa grande sagesse, Saint Paul mettait en garde contre l'annonce d'une autre « Bonne Nouvelle », (celle annonçant le retour triomphant de l’Esprit de Vérité au sens étymologique d’Evangile), force est de constater que ce n’est pas le cas ni « en » l’Esprit de la part de Mahomet d’annoncer un autre Evangile, ni en acte, le Coran ne se substituant pas à l’Evangile, au contraire il confirme la Bonne Nouvelle (de la Victoire et Gloire du Père) apportée par le Messie, mais Mahomet a été chargé par le Tout Puissant de la livrer dans le Coran afin de servir de guide au Peuple arabe jusqu’au retour de l’Esprit de Vérité sur la Terre, « véhiculé » par la Parousie qui se bat sous l’égide de la Vérité, et attend que les Vrais et Bons Croyants le rejoignent afin d’accomplir la Volonté Divine.
Autres références utiles : 1 Jean 2.22 2 Jean 1.7 1 Corinthiens 16.22 2 Thes 2.7-12

Voici la démonstration selon laquelle le Coran est Saint, même si rarement bien compris par les non musulmans modérés (dans la voie du milieu préconisée), tout simplement parce que Mahomet était un Fidèle du Christ, et qu’il n’aurait pu en être autrement pour fonder la religion du peuple arabe selon la Volonté Divine.

Le contraire serait une appréciation injuste car injustifiée au sens du Christ, de l’Evangile et des apôtres chrétiens, mais cette appréciation inique est colportée par de nombreux esprits ignorants ou méchants qui n’ont pas lu et/ou pas compris l’Esprit du Coran, ou bien souhaitent en manipuler l’interprétation à des fins sectaires.
N.B. : Islam, au sens étymologique correspond à « que Ta Volonté soit faites sur la Terre comme aux Cieux ». L’heure du Rassemblement des Croyants a donc été confiée à un Fidèle du Christ, la Parousie, conformément aux Promesses délivrées par le Christ et confirmées pat Mahomet, et celui-ci s’appelle le « bien guidé » par sa Foi en Dieu. Qui croit en Dieu lui fait confiance comme il fait confiance en Dieu, mais la Religion de Rassemblement correspond à celle des dénominateurs communs « en » l’Esprit des Livres Saints étudiés avec amour!

« Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres ». Apocalypse 20.12