Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2007 7 21 /10 /octobre /2007 00:23

Bismilahir rahmanir rahim

 

Dans le Qur’an

 

Notre Seigneur le très Exalté dit : « Muhammad n’a jamais  été le père de l’un de vos hommes, mais le messager d’Allah est le dernier des prophètes ».

 

Jésus(as) a fait la bonne annonce de la prophétie de Muhammad dans l’Evangile. Allah dit « Et quand Jésus fils de Marie dit :  « Ô Enfants d’Israël, je suis vraiment le Messager d’Allah(envoyé) à vous, conformateur de ce qui, dans la Thora, est antérieur à moi, et annonciateur d’un Messager à venir après moi, dont le nom sera Ahmed ».

Dans la Sunna prophétique

 

Cette parole du Prophète(sws) : « Comparée à celle des Prophètes qui m’ont précédé, ma situation est pareil à celle d’un homme qui a bâti une maison, l’a embellie et parée, sauf qu’il a laissé vide la place d’une brique dans un angle. Les gens sont venus visiter cette maison. Ils l’ont admirée et ont dit : Pourquoi n’as-tu pas posé cette brique ? C’est moi qui suis cette brique et je suis le sceau des Prophètes » (rapporté par Al Boukhari)

 

Dans les livres célestes (bible) 

 

Atâ ibn Yassar(radhuiallah en’nhou) rapporte : J’ai rencontré Abdullah ibn Amr ibn Al Ace et lui ai dit : Informe-moi au sujet de la description du Messager d’Allah dans la Torah ? Il dit : Naturellement ! Par Allah, il est décrit dans la Torah avec certains de ses attributs mentionnés dans le Qur’an : « Ô Prophète ! Nous t’avons envoyé[pour être] témoins, annonciateur, avertisseur et un refuge pour les illettrés. Tu es Mon esclave et Mon Messager ; Je t’ai nommé ‘celui qui place sa confiance en Allah’. Tu n’es pas un homme rude au cœur dur, ni criard dans les marchés. Tu ne repousses pas le mal par le mal mais pardonnes. Je ne te rappellerai pas à moi avant d’avoir redressé par toi la religion distorse et jusqu’à ce qu’ils disent : il n’y a point de divinité digne d’adoration en dehors d’Allah, et que J’ouvre par toi les yeux aveugles, les oreilles sourdes et les cœurs voilés ». Atâ ibn Yassar a dit : Ensuite je rencontrai Kaab, l’érudit et l’interrogeai. Ils ne divergèrent pas sur une seule lettre sauf que Kaab dit : des yeux aveugles, des cœurs voilés et des oreilles sourdes » (rapporté par Al Baïhaqi)

Le professeur Abdul Ahad Dawud (Cité d’après le livre Muhammad dans la bible du professeur Abdul Ahad Dawud, traduit par par Fahmi) a dit :

« …Cependant j’ai essayé de me baser dans ma discussion sur certaines parties de la Bible qui acceptent rarement un débat linguistique et je n’irai pas au latin, ni au grec, ni à l’araméen, parce que cela n’aura pas d’importance, sauf que je vais rapporter textuellement dans ce qui suit, les mots de la version authentique diffusée par l’Association britannique et étrangère de la Bible. Lisons ces mots que l’on retrouve dans le Deutéronome 18 :18 « C’est un Prophète comme toi que je leur susciterai du milieu de leurs frères ; Je mettrai mes paroles dans sa bouche »

 

Si ces mots ne s’appliquent pas à Muhammad, c’est qu’ils restent non concrétisés et non réalisés. En effet, le Messie lui-même n’a jamais prétendu que c’est à lui qu’allusion est faite ici. Même ses apôtres étaient du même avis et attendent le retour du Messie afin que la prophétie s’accomplisse. Or, jusqu’à présent il est évident et irréfutable  « que l’avènement du Messie » ne prouve pas ce que ce qui est venu dans cette phase : « C’est un Prophète comme toi que je leur susciterai » ne prouve pas ce qui est venu dans cette phrase : «  C’est un Prophète comme toi que je leur susciterai ». De même, le retour du Messie ne comporte point le sens de ces  mots…que le Messie, comme le croit l’église apparaîtra bientôt…que le Messie, comme le croit l’église apparaîtra bientôt en tant que juge et non comme celui qui apporte une nouvelle législation, alors que « le promis » est « celui qui vient comme porteur » de la législation ardent allumée dans sa main droit ».

 

En confirmant la personnalité du Prophète promis, l’autre prophétie attribuée à Moïse, dans tous les  cas, aide beaucoup lorsque nous parlons de « la lumière resplendissante d’Allah venant de Parân » : il s’agit du désert de la Mecque. Ensuite, il est dit dans le Deutéronome 33 :32 : «  Le Seigneur est venu du Sinaï, pour eux il s’est levé à l’horizon du côté de Séïr, il a resplendi depuis le mont de Parân ; il est arrivé à Mériba de Qadesh ; de son midi vers les pentes pour eux ». Dans ces  mots, il y a une comparaison de la lumière du Seigneur à la lumière du soleil. Il vient du Sinaï et pour eux il s’est levé à l’horizon du côté de Séir. Cependant il a resplendi avec la gloire depuis le mont Parân, étant donné qu’il a fallu qu’apparaissent avec lui dix milles saints et qu’il porte dans sa main droit une législation pour eux. Aucun israélien y  compris le Messie n’a eu un quelconque rapport avec Parân.

En effet, Hajar avec son fils  « Ismail » se sont promenés dans les labyrinthes du « puits d’Al Sab’ » et ce sont eux qui ont par la suite habité le désert de Parân.( Genèse chapitre 21, verset 21)

Et sa mère lui fit épouser une femme du pays d’Egypte. De son premier fils, Qédar(Adnan) sont issus les petit-fils arabes qui ont habité depuis cette période le désert de Parân et l’ont adopté comme partie. Si Muhammad, comme cela est connu de tous, est issu de la lignée d’Ismail et de son fils Quedar de Parân ; si ce dernier est ensuite entré à la Mecque avec dix milles saints (croyants) et a apporté la législation ardente à son peuple, ne serait-ce pas la concrétisation textuelle de cette prophétie précédemment évoquée ? Ensuite, il convient de souligner et de prêter attention particulière à cette prophétie d’Habaquq, le Prophète : « Chantez pour le Seigneur un chant nouveau. Chantez sa louange depuis le mont Parân… » Le mot louange ici est d’autant plus important que le nom Muhammad veut dire littéralement (celui qui est loué). En outre, les arabes, qui sont les habitants du désert de Parân avaient eu cette promesse : «  Qu’élèvent la voix le désert et ses villes, les villages où habite Quedar ;que les habitants du roc poussent des acclamations, du sommet des montagnes qu’ils lancent des vivats ; qu’on rende gloire au Seigneur ; qu’on publie dans les îles Sa louange ! Le Seigneur, tel un héros, va sortir, tel un homme de guerre, il réveille sa jalousie, il pousse un cri d’alarme, un grondement et contre ses ennemis se comporte en héros » (Esaïe 42 : 11-13).

Il convient également de souligner deux autres prophéties autour de ce sujet. En effet, allusion est faite au nom de Qédar(Adnan) dans Esaïe 60 : « Mets-toi debout et deviens lumière, car elle arrive, ta lumière : la gloire du Seigneur sur toi s’est levée…Un afflux de chameaux te couvrira, de tout jeunes chameaux de Madiân et d’Eifa ; tous les gens de Saba viendront…Tout le petit bétail de Quedar sera rassemblé pour toi, les béliers de Nebayoth seront pour tes offices ; ils monteront sur mon autel, ils y seront en faveur ; oui je rendrai splendide la maison de ma splendeur… »

De même, l’autre prophétie est venue dans Esaïe 21 :13-17 « Proclamation sur l’Arabie. Vous allez passer la nuit dans la forêt en Arabie, caravanes de Dedân. Allez à la rencontre de l’assoiffé, apportez de l’eau, habitants du pays de Téma ; allez au-devant du fugitif avec son pain, car ils s’enfuient devant les épées, devant l’épée déchaînée, devant l’arc tendu, sous le poids du combat. Ainsi m’a parlé le Seigneur : Encore un an-année de mercenaire- et toute la gloire de Qédar sera anéantie, et il en restera bien peu parmi les arc des guerriers de Quédar »

Lis ces prophéties dans Esaïe de même que cela est venu dans un livre de la Thora qui parle de (la venu de la lumière de Dieu de Parân).

Si Ismail a habité le désert de Parân où est né son fils Qédar(Adnan) qui est lui même l’ancêtre des arabes ; s’il a été écrit que la révélation d’Allah viendra parmi les enfants de Qédar(Adnan) ; s’il incombe aux ouailles de Qédar de manifester leur acceptation du sacrifice saint pour glorifier « ma grandeur » étant donné que les ténèbres couvraient la terre de nombreux siècles ; s’il incombait  à cette partie de la terre d’accueillir la lumière de la part du Seigneur ; si toute cette gloire s’est accomplie pour Qédar et ce nombre d’archer de même que toutes les gloires des héros parmi les fils de Qédar, si tout ceci doit s’anéantir au cours d’une seule année après la fuite devant l’épée déchaînée, devant l’arc tendu, cette parole viserait-elle quelqu’un d’autre de Parân si ce n’est Muhammad ?! (Habaquq 3 :3)

 

Muhammad (sws) est en effet de la lignée de Qédar (Adnan) fils d’Ismail. Qédar s’était établi dans le désert de Parân. Muhammad(sws) est le seul Prophète par la voix duquel les arabes ont reçu la révélation divine lorsque les ténèbres couvraient la terre. A travers lui la lumière divine a rayonné à Parân, or la Mecque est la seule ville dans laquelle on glorifie le nom du Seigneur dans la maison. De même, les ouailles de Qédar sont venues recevoir la révélation sur l’autel(la maison d’Allah). Voici Muhammad(sws) qui est persécuté par son peuple et contraint d’émigrer(de la Mecque). Il est saisi par la soif  pendant qu’il fuit les épées déchaînées et les arcs tendus. Une seul année après de sa fuite, les descendants de Qédar l’ont rencontré à Badr. C’est l’endroit où il y a eu la première batailles entre les gens de la Mecque et le Prophète(sws). Après cela, les descendants de Qédar(les archers) ont été mis en déroute, puis toutes les gloires de Qédar s’en sont allées. Si les Prophètes saints ne sont pas ceux qui ont accepté la révélation et réalisé toutes ces prophéties, Cela veut dire que ces prophéties ne sont pas encore réalisées. De mêmes, la maison du Seigneur dans laquelle son nom est glorifié et à laquelle il fait allusion dans le chapitre 60, verset 7 est la maison sacrée d’Alla(swt) à la Mecque et non l’église du Messie comme le pensaient les exégètes chrétiens….

 

 

 

Dans le Nouveau Testament

 

Jésus(as) dit dans l’évangile de Barnabé 112 :16-18 : « parce que Dieu m’élèvera de la terre et changera l’apparence du traître au point que chacun croira que c’est moi. Malgré cela, lorsqu’il mourra d’une mort terrible, je resterai, moi, dans cette honte pendant longtemps dans le monde. Cependant, lorsque viendra Muhammad le messager saint de Dieu, cette souillure disparaîtra de moi ».

Toujours dans l’évangile de Barnabé au chapitre 39, il est dit : « Lorsqu’ Adam se tint sur ses deux pieds, il vit dans l’air une inscription resplendissante comme le soleil disant : « Il n’y a de divinité qu’Allah et Muhammad est le Messager d’Allah » le premier homme embrassa ces mots avec la tendresse paternelle et frotta ses yeux puis dit : « Béni soit le jour où tu viendras au monde » (Muhammad a gagné et le Messie n’a pas perdu, du Dr Abdul Mou’ty Ad-Dâlâty.)

Partager cet article

Repost 0
Published by Abdou-Rahman Ach-Cheiha - dans Le Prophete(sws)
commenter cet article

commentaires