Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 21:17

 
[Par médias, entendre tous les supports de l’information, sous toutes ses formes. ]
Alimentés par les grandes agences de presse mondiales, la Presse écrite, parlée ou télévisée, puis les émissions ou films télévisés au lieu d’informer, entre autres, sur tous ce qui touche à l’Islam, déforment l’information, aveuglent, leurrent et intoxiquent les esprits, conditionnent à l’anti-islamisme. En cela, ils imprègnent notre subconscient d’idéaux chrétiens. Car en même temps, ils nous rappelle régulièrement leur alternative: le mode de vie occidental, son confort, ses “libertés”, ses “valeurs morales” et son attachement à la justice”. Et là encore, pour amplifier le contraste, “le meilleur” et “le pire” se suivent souvent. C’est quoi “le meilleur”? C’est quoi “le pire”? Devinez.
Là est le grand danger.
Vous l’avez compris, nous pouvons TOUS plus ou moins nous identifier à cette dernière catégorie de musulmans. Même si en plus et par ailleurs nous sommes déjà harcelé par leur visite de prédication ou leur littérature. Nous sommes donc tous concernés par ce qui va suivre.

La menace est donc chez chacun de nous. Ennemi furtif, impalpable, mais non imparable.
En plus de la satanisation de l’Islam, Ils jouent sur nos cordes sensibles.
Musulmans ou non, nous avons tous nos faiblesses, petites ou grandes, et nous ressentons tous une certaine attirance, voire un amour pour certains des aspects ou des conforts de la vie en Occident.
Sachez bien que ces prédications, sur le terrain comme sur les ondes, voire à travers une certaine “presse”, ont une communauté de BUT: éradiquer l’Islam, aujourd’hui sous le visage de l’humaniste affecté, demain sous couvert du respect des droits de la femme.
Je vous prie d’être persuadé que ces gens-là s’inquiètent beaucoup de notre éducation morale! L’Orient “rouge” n’est plus. À bas l’Orient “vert”!
Et ça marche, ça marche!
Une pierre, deux coups! Comment?
1) Ils commencent à ébranler la foi, à installer le doute dans le cœur des croyants musulmans [ils parlent et énoncent avec une telle conviction!]: “...et s’ils avaient raison?”
Ainsi donc ils ont créé chez nous “une classe d’élites européanisés”, constituée des gens qui sont heureux de leur rôle de valet de l’Occident, leur servant de relais pour corrompre la communauté islamique.
2) Ils éliminent, dans le même temps la moindre trace de sympathie envers l’Islam, qui aurait pu naître dans le cœur des non-musulmans.

Et tout ceci librement, naturellement, avec notre bénédiction: ils sont bien obligés d’informer le peuple, après tout, non?

Vous noterez que les attaques se font rarement à découvert, et que c’est fort subtil: petites déformations par ci par là, titres alarmants rectifiés ensuite dans les petits caractères, et le mieux de ce qu’ils ont pu trouver à ce jour: la suggestion d’un fait, d’une idée, d’un état de choses, à l’esprit, simplement par association de phrases, d’idées, de faits, d’images. Ils ne l’ont pas dit, pas écrit, de quoi peut-on les accuser? Et chacun est d’autant plus convaincu de la justesse de “son” analyse qu’il s’imagine l’avoir élaborée lui-même! Alors qu’en fait, il a été savamment conditionné pour qu’il pense comme cela! L’art du conditionnement, en masse, du peuple....

Des exemples concrets sur des couvertures d’hebdos ( presse écrite, vérifiable):
- Événement du Jeudi - n°516 (09/94): “La poussée islamiste en Europe” (montrant un bébé de 3/4 ans, en hidjab, un coran en mains)
-L’EXPRESS - 17/11/94: “FOULARD LE COMPLOT COMMENT LES ISLAMISTES NOUS INFILTRENT”
La thématique alarmiste des titres frappe l’imaginaire des gens, les deux contenus sont absolument vides et inconséquents par rapport aux couvertures. Aucune preuve. Des présomptions. Qu’importe! Le but est atteint! Manipulation.

Quant “aux foulards” il s’avère être un excellent tremplin politique, pour les arrivistes: souvenez-vous du premier principal de collège - Ernest Chénière - qui avait interdit les “foulards” en 1989 à Creil (France). Aujourd’hui il est député au Parlement français, et...déposait en Juin 94 un projet de loi pour interdire le voile à l’école (histoire de garder sa côte dans “l’opinion”)!

Puis il y a les informations suggérées:
-Newsweek 4/05/92: “SLAVES” (esclaves) - et anodine, plus bas, une photo de maçon dans la boue avec légende “Maçon au Pakistan”!
-L’EXPRESS du 27/03/92 surtitre laconique et unique: “MENACES EN ASIE CENTRALE” sur une photo de “barbus enturbannés” un Coran ouvert en main - le cliché classique quoi!
Le contenu n’est qu’un déballage de forfaitures ou de fantasmes. Vérifiez.

Un autre exemple flagrant, accablant, vous sera donné plus loin, sur ce que cet anti-islamisme aveugle peut accoucher: il substitue à la recherche de la vérité, les idées reçues, aux sources contrôlées et fiables, le kleenex.


La Presse (écrite, parlée, télévisée) est un moyen certain d’information, d’éducation, d’humanisation et d’ouverture sur d’autres horizons. Mais il est non moins vrai que l’homme peut aussi en faire un moyen de désinformation, d’intoxication, de manipulation, de dégradation de l’individu et de la société.
Donc, il convient de s’informer, pour mieux connaître notre monde, les autres cultures ainsi que le pays dans lequel nous vivons. Mais chacun doit avoir des armes - la connaissance et l’éducation - , pour non seulement se forger une profonde conviction, mais aussi dépasser, surmonter, et si nécessaire, démontrer les mensonges répandus, par l'analyse et l'étude.
Il nous faut donc être d’une extrême vigilance et exercer en permanence notre sens critique sur le contenu de la presse: ne jamais, mais jamais, accepter comme vérité fiable et sûre, les informations qu’elle diffuse (quel qu’en soit le sujet d’ailleurs). Essayez de comparer des versions de sources différentes d’un même événement, vous comprendrez (AFP et Reuter ou CNN et BBC par ex.).

La menace est chez chacun de nous
Les médias greffent en nous comme dans l’opinion, une espèce d’islamophobie latente, presque inconsciente; mais le schéma n’est pas aussi simpliste: leur discours n’est pas homogène et ils ne sont pas les seuls en piste.
Le monde judéo-chrétien (religieux) fait, plus souvent maintenant que dans le passé, cause commune avec les négateurs athées, les antireligieux, et les “grands défenseurs” de civilisation, pour contrer l’essor de l’Islam dans le monde, et en Occident en particulier.
C’est extraordinaire, lorsqu’on sait qu’à l’origine, l’obscurantisme chrétien et ses églises - alors, véritable état dans l’état, par ses répressions féroces, par sa condamnation des recherches scientifiques, ont généré ces gens-là et ont enfanté ces ennemis de toutes religions. Et aujourd’hui ils font cette alliance, certes profane, mais, qui transcende leur mutuelle répulsion pour se focaliser sur l’ennemi de substitution en cette fin de siècle après la chute du communisme: l’Islam.
Cette alliance contre nature permet aux uns de se forger le véritable bras séculier qu’ils n’ont plus, et apporte aux autres (les faiseurs d’actualités et autres intellos progressistes) une égoïste légitimité dans ce qu’ils perpètrent. Cet ensemble potentialisé par le formidable impact des médias, constitue une force de persuasion que nul ne doit sous estimer.

Mais ces manipulateurs, savent-ils qu’ils sont eux-mêmes manipulés?

Car il y a une ligne directrice derrière tous cela. Le bon est invariablement le même et le mauvais aussi (cependant des fois, à l’impossible nul n’est tenu, aussi l’annonce inverse est toujours ténue). En filigrane se dessinent nettement les grands bénéficiaires de toutes ces manœuvres, exercez votre jugement. Car lorsque des marionnettes gesticulent, quelqu’un tire les ficelles...non?
Thème de réflexion.

Mais l’opinion est maître? Dites-vous? Ah, l’opinion! On avait oublié!
Il est lui, modelé par ceux là même qui sont manipulés: les acteurs de la collusion susmentionnée.
Il est conditionné par ceux qui diffusent l’information. Puis le relais est pris par ces “intellectuels progressistes”, vous savez ceux qui prennent l’actualité en marche et feraient tout pour un petit “talk-show” (petit 1/4 h télévisé). Eux y ajoutent la touche tragique (ou tragi-comique, c’est selon) pour parfaire le “travail”.
Vous savez parfaitement comment on peut faire d’un épiphénomène une affaire internationale, et d’un véritable drame humanitaire, un “Mystère insondable” à oublier! Il n’est pas nécessaire de s’étendre plus longtemps sur ces pratiques. Chacun peut constater aisément qui est toujours visé et qui vise.

Vision paranoïaque ? Alarmisme nombriliste?

La logique d’affrontement entre le monde chrétien et le monde islamique ne date en effet pas d’hier; c’est même une tradition. Mais au cours de la dernière décennie une tendance plus dure émerge à mesure que l’Islam gagne les cœurs. Toutes les puissances se préparent à ce qu’eux-mêmes qualifient pudiquement de “Guerres des civilisations” pour le siècle prochain, consultez les revues spécialisées pour vous en convaincre. Maintenant, si vous doutez du bien-fondé de cet “alarmisme”, veuillez donc, ami lecteur, lire attentivement ce qui suit:

Un rapport du Conseil de l’Atlantique nord (OTAN) considère que l’islam est perçu comme une «menace» par les pays de l’OTAN en raison de «l’hostilité des mouvements islamistes et plus particulièrement les plus radicaux d’entre eux à l’égard des valeurs occidentales; et [de] la conviction que ces groupes useront de la violence contre les citoyens et les intérêts occidentaux». Il ajoute, que «quelques dirigeants politiques» estiment que les groupes islamistes pourraient «affaiblir aussi bien dans les pays musulmans qu’occidentaux, la confiance de l’opinion publique en la démocratie». L’islamisme radical, selon ce rapport, pourrait «pousser un important flux d’émigrants et de réfugiés vers l’Europe occidentale». [Pedro Moya, La Montée du radicalisme islamique et l’avenir de la démocratie en Afrique du Nord, Assemblée de l’Atlantique nord, sous-commission pour le bassin méditerranéen, AL73, CC/MB (94) 2, mai 1994.] Source: Le Monde diplomatique n° 2796
[Mais...attendez...dites donc un peu , n’est-ce pas l’OTAN, ceux-là mêmes, qui “protègent” les musulmans bosniaques dans l’ex-Yougoslavie? Ah, OK....Ouf! Parce qu’on commençait à douter de leur capacité. Ca va, on comprend mieux maintenant pourquoi lorsqu’ils se décident à “protéger” les musulmans, ils bombardent toujours des chars vides et des positions délaissées depuis des jours par les serbes.= poudre aux yeux de l’opinion]
Puis ceci:
«Pour les Européens, affirme un rapport du Royal Institute of International Affairs de Londres, l’islam a toujours été un sujet de préoccupation. Mais ce n’est plus un phénomène lointain. (...)Désormais il fait partie d’une réalité culturelle qui caractérise les quartiers les plus pauvres de certaines villes d’Europe occidentale. (...) Le vieil ennemi s’est glissé par la porte de derrière et il doit affronter des clichés et des fantasmes irrationnels élaborés pendant des siècles: djihad contre les infidèles, acceptation passive du gimat (destin), et foi fanatique.»
[David McDowall, Europe and the Arabs. Discord or Symbiosis ? Royal Institute of International Affairs, londres, 1992.]
Samuel Huntington, "prestigieux" professeur américain, en appelle lui carrément à un sursaut politique et militaire de l’Occident pour résister à l’Islam!
[Samuel P. Huntington, «The Clash of Civilisations?», Foreign Affairs, Vol. 72, n 3, 1993. Lire la version française in Commentaire, Paris, été 1994.] Source: Le Monde diplomatique

Et l’Église? Menace ou communion dans la foi en Dieu?
Leur premier sujet d’inquiétude: l’Islam.
Le cardinal Casaroli, alors chef de la diplomatie vaticane, avant la chute du communisme dit en substance: le communisme ne constitue pas une menace car sa fin est inéluctable. “Le vrai problème, c’est l’Islam. Et avec lui, nous en avons pour longtemps!”
[Propos relevés par Sylvain Michaux - “L’esprit Libre” - n°3 - p.10]
Leur grande inquiétude récemment exprimée encore est que, tandis qu’on prévoit un renouveau du spirituel pour le prochain siècle, qu’il soit celui du triomphe de l’Islam. Gageons même qu’il y ait de fortes chances que le choix du prochain pape se fera en fonction de ses compétences particulières pour gérer “l’Islam”, le péril vert. Africain? Nigérian?...

Question. Qui est donc dans leur ligne de mire? L’Islam? Non.
L’Islam est leur POINT DE MIRE. Décidément.

Mais pourquoi donc l’Islam? Qu’est-ce qu’on leur a fait?
Pour qui s’arrête 30 secondes et réfléchit, la réponse fuse de toute part!
La culture islamique est radicalement différente des leurs.
En effet l’Islam constitue:
- un frein à l’industrie de la musique
- un frein à l’industrie de la drogue
- un frein à l’industrie de la pornographie
- un frein à l’industrie de l’alcool
- un frein à l’industrie du sexe
- la seule pierre d’achoppement pour l’expansionnisme sioniste
- le seul frein à l’impérialisme occidental
- la seule menace pour la culture occidentale
- la seule menace au “nouvel ordre international” tel que défini par nos stratèges occidentaux pour les intérêts occidentaux.

Vous imaginez-vous la puissance financière, militaire, et médiatique de ces lobbies?
Aucune force, ne résisterait aux attaques du dixième seulement de cet ensemble de lobbies. Aucune. Nul besoin de rappeler que ces groupes ne lésinent sur aucun moyen pour arriver à leur but. Aucun.
L’Islam, au contraire les déroutent: c’est à n’y rien comprendre! Plus les pays musulmans accumulent les défaites politiques et militaires, plus l’Islam gagne des cœurs.
Pire, le phénomène n’est pas localisé, il s’étend à l’ensemble de la planète!

Alors, vous maintenez: paranoïa? Irrationnel? L’avenir jugera.

Le fait est que c’est vrai qu’aucune forme d’esclavage ne pourra durablement dominer l’Islam, par essence rebelle à toute autre soumission qu’à Dieu; mais il est cependant non moins vrai que leurs grands “stratèges” n’ont pas prévu que la voie du succès de l’Islam se fera non par une révolution, mais par la voie du cœur, et aucun stratège ne peut régenter le cœur des gens.

Pour être complet et ne pas être injuste, il ne faut pas nier, qu’il y a des hommes, savants, chercheurs, religieux, des deux bords et d’ailleurs qui dénoncent cet anti-islamisme et ses excès, qui dénoncent cette logique de confrontation, qui préconisent un dialogue plus fructueux et refusent de sacrifier tout espoir de respect et reconnaissance sur l’autel du réductionnisme béat et facile. Il faut ici les saluer bien bas, car, en cela, ils se singularisent et sont montrés du doigt, voire mis aux bans. Mais, voyez-vous la puissance des médias détermine un cadre de communication largement irrationnel, où la force de l’effet supplante, occulte les résultats de recherches pondérés et sérieux.
Et l’embrasement actuel des médias sur l’Islam réduit à un “chuchotement” les quelques propos “discordants” sur ce thème.
On ne parle pas au même niveau de réceptivité, ni avec les mêmes moyens.

Pour l’heure, il faut agir pour que dans nos esprits et ceux de l’opinion, la limite entre l’information et la manipulation soient moins floue. Il nous faut nous informer, et informer sans arrêt sur l’Islam.

Commençons donc par réfuter, dans le seul intérêt de rétablir la vérité, les principales assertions honteuses, portées par ces gens à la tranquille suffisance, dévoilant ainsi leur anti-islamisme primaire, et dont le fonds de commerce est d’exploiter la peur de l’Islam en Occident, de saper la foi des croyants, de maintenir la conscience occidentale dans l’ignorance et le refus de l’Islam.
Et ceci, afin que chacun d’entre nous soyons conscients de leur manœuvre et puissions informer, chacun avec nos mots, notre conviction.
Il ne s’agit pas non plus de revendiquer une spécificité “islamique”, un traitement spécial, mais simplement la neutralité que chaque musulman (français ou non) est en droit d’attendre d’un état laïc. Nous sommes des citoyens respectueux des lois de la république. Cela est clair et net.
Et la liberté du culte émane de la liberté de penser. Si chacun a le droit d’en jouir, tous se doivent de la respecter. Cela aussi doit être clair. Le culte vrai n’est pas le monopole d’une élite. Nous demandons le même respect réservé aux autres cultes, c’est tout.

Dressons d’abord l’image “à la sauce” occidentale de l’Islam, puis ensuite reprenons les principales accusations en les réfutant .

Constatons d’abord comment l’Islam est “présenté” actuellement en Europe.
On constate principalement trois “axes” d’attaque:


1) La doctrine islamique
Des mensonges nous sont savamment distillées depuis notre jeune enfance. Cela va de nos livres du CE2 à aujourd’hui vers un conditionnement absolu du peuple occidental par des articles, émissions, films, partiaux, attestant d’un mépris total et délibéré des réelles valeurs islamiques.On ancre en chacun d’entre nous, par une synergie dévastatrice l’association : intégrisme + barbus fous furieux + extrémisme + fanatisme = ISLAM. Le mot “islamiste” supplante “musulman” pour bien rimer avec intégriste . Accusant systématiquement l’Islam à travers chaque acte de terrorisme commodément imputé à des extrémistes islamistes (pléonasme?), passant sous silence d’autres, plus graves.
Ce dénigrement méthodique que nul ne peut nier a pour seul but de faire passer l’Islam, aux yeux de tous (musulmans y compris), comme une barbarie d’un autre âge.

Et l’extermination massive de dizaines de millions d’individus par les occidentaux, pour mieux coloniser leur terre, c’est quoi?

2) Le Coran
Le Coran est tantôt présenté comme une autobiographie de Mohammad e par l’un, ou comme une pâle et misérable plagiat de la Bible par l’autre, au mieux, comme une vénérable représentation de la spiritualité de la société arabe du VIIÈ siècle! Et cela par des gens qualifiés de “grands orientalistes” tels Rodinson (surtout!) ou d’autres comme W.M. Watt, Savary, Blachère etc...Grande supercherie.

3) Notre prophète Mohammad (PBSL)
Le prophète Mohammad (PBSL) sur qui Dieu a révélé le Coran, est considéré - voir l’article édifiant de Christian Makarian dans l’hebdomadaire “Le Point” du 1/10/94- comme un opportuniste, conciliant des rites païens à un monothéisme d’emprunt, peureux, et qui “sortait” les révélations en fonction de ses intérêts personnels !
Cet avis de Makarian n’est pas unique en son genre. En effet qu’importent les contrevérités les plus historiques, tant qu’on caresse son lectorat dans le sens du poil !
Un hebdo sérieux comme “Le Point” conseille même comme lecture d’information sur Mohammad e et l’Islam : M. Rodinson (athée anti-islamique), W.Montgomery Wat (religieux chrétien), R.Blachère, Tor Andréa, P.Boz. Cherchez l’erreur! Édifiant.
C’est comme si on disait, à ceux qui veulent s’informer sur Jésus (a) ou la Bible, de lire :
Pr Hamidoullah, Hanni ou Tarek Ramadan, Ahmed Deedat, Tabari.
Vous me suivez ? La logique est cependant rigoureusement la même !
Comment alors s’étonner, après cela, que la plupart des gens se trompent sur l’Islam ?

Quel meilleur défenseur pour Dieu que Dieu lui-même? Le Coran, seul livre du genre historiquement prouvé authentique à 100 %, nous exhorte tant de fois à utiliser notre intelligence pour séparer le vrai du faux. Non seulement il ne le craint, mais il nous incite à le faire!

La subtile diabolisation de l’islam, auquel on assiste, produit chez des gens à l’esprit critique, l’effet opposé à celui escompté. Dieu est grand et se suffit à Lui-même.

Voici donc les principaux griefs contre l’Islam ou les musulmans.
Pour que vous ne puissiez être accusé de partialité, et pour votre convenance lors d’une discussion avec un non-musulman, aucun argument ne sera puisé chez les historiens musulmans, ni de raisons tirées de notre seule foi, car eux ne croient ni à l’une ni à l’autre de ces sources. Il convient donc de réfuter leurs accusations par la logique, le raisonnement, l’Histoire établie et vérifiable, ou encore, laisser à leurs propres savants la dure tâche de rétablir la vérité, dans la mesure du possible et de nos connaissances. C’est donc délibérément qu’aucune des références qui suivent ne proviennent ni du Saint Coran, ni de la Sunnah du Saint prophète (sauf à titre d’ex. vérifiables). Il s’agit de les contrer sur leur terrain.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mohammad Amine Alibhaye - dans L‘Islam en ligne de Mire
commenter cet article

commentaires