Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 16:41

Beaucoup de manuels d'études sociales pour des étudiants montrent l'image d'un cavalier arabe portant une épée dans une main et le Quran dans l'autre qui conquiert et qui convertit de force. Bien que, ceci n'est pas une représentation correcte de l'histoire. L'Islam a toujours donné le respect et la liberté religieuse à toutes les fois.

Le Qur’an dit : « Allah ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables. » (S 60.8)

La liberté religieuse est établie dans le Quran lui-même

« Nulle contrainte en religion! Car le bon chemin s'est distingué de l'égarement. » (S 2V256)

Le missionnaire Chrétien T.W. Arnold a eu cette opinion sur son étude de la question de la diffusion de l'Islam : 

« “...nous n’avons jamais entendu parlé d’une quelconque tentative de forcer une population non-musulmane à accepter l’Islam; ni non plus de la moindre persécution dans le but d’éradiquer le Christianisme. Si les califes (musulmans) avaient, eux, choisi une de ces deux alternatives, ils auraient certainement balayé le Christianisme aussi aisément que Ferdinand et Isabelle de Castille (conquérants chrétiens de l’Espagne musulmane) ont éliminé l’Islam d’Espagne;ou encore imité Louis XIV qui décréta le Protestantisme hors-la-loi, ou enfin, ils auraient agi comme les anglais envers les juifs qui furent interdits de séjour en Angleterre pendant 350 ans...(mais les musulmans n’ont fait rien de semblable)…”

C'est une fonction de la loi islamique pour protéger le statut privilégié de minorités, et c'est pourquoi les lieux de culte de non-Musulmans se sont épanouis partout le monde islamique. L'histoire fournit beaucoup exemples de tolérance musulmane vers d'autres fois : quand le calife Omar est entré en Jérusalem en l'année 634, l'Islam a accordé la liberté de culte à toutes les communautés religieuses dans la ville. Proclamation aux habitants qui leurs vies, et propriété étaient sûres, et que leurs lieux de culte ne seraient jamais pris de elles, il a demandé au patriarche chrétien Sophronius de l'accompagner lors d'une visite à tous les lieux saints.

La loi islamique permet également à des minorités de non-Musulmans d'installer leurs propres cours, qui mettent en application des droits de la famille élaborés par les minorités elles-mêmes. La vie et la propriété de tous les citoyens dans L'état islamique sont considérés sacré, que la personne soit musulmane ou pas.

Le racisme n'est pas une partie de l'Islam, le Quran parle seulement de l'égalité humaine et comment tous les peuples sont égaux dans la vue de Dieu.

Dieu dit dans le Qur’an : « Ô hommes! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre connaissiez. Le plus noble d'entre vous, auprès d'Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur. » (sourate 49 :13)

 

Fausse idée #5: Tous les musulmans sont des Arabes

 

La population musulmane du monde a environ 1.2 milliard ans. 1 sur 5 personnes dans le monde est un musulman. Elles sont une vaste gamme des courses, des nationalités, et des cultures de autour du globe--du Philippines vers le Nigéria--elles sont unies par leur foi islamique commune. La plupart des musulmans vivent à l'est du Pakistan. 30% des musulmans vivez dans le sous-continent indien, 20% dans l'Afrique Subsaharienne, 17% en Asie du Sud-Est, 18% dans le monde arabe, et 10% en Union Soviétique et en Chine. La Turquie, l'Iran et l'Afghanistan composent 10% du non-Arabe Moyen-Orient

Bien qu'il y ait des minorités musulmanes dans presque chaque secteur, y compris l'Amérique latine et l'Australie, elles sont les plus nombreuses en Russie et ses nouvellement États indépendants, Inde et Afrique centrale. Il y a environ 6 millions de musulmans aux Etats-Unis

 

 

 

Repost 0
Published by - dans Islam
commenter cet article
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 15:40

Bismillahir rahmanir rahim
1ere fausse idée: Les musulmans sont violents, des terroristes et/ou des extrémistes.

   

C'est la plus grande idée fausse dans l'Islam, aucun doute résultant de la constante stéréotypant et frapper les médias donne l'Islam.

Quant  au bandit armé attaque une mosquée au nom du judaïsme, une IRA catholique le guérillero place outre d'une bombe dans des zones urbaines, ou du Serbian orthodoxe les miliciens violent et tuent les civils musulmans innocents, ces actes ne sont pas utilisé pour stéréotype une foie entière. Ces actes des malfaiteurs ne sont jamais  attribués à la religion. Pourtant combien de fois  nous avons entendu les mots ' ; Fondamentaliste islamique et musulman. etc.' ; lié avec la violence.

La politique dans le soi-disant " Pays" musulman ; peut ou ne peut pas avoir n'importe quelle base islamique. Souvent les dictateurs et les politiciens emploieront le nom de L'Islam pour leurs propres buts. On devrait se rappeler, aller à la source de l'Islam et séparez ce que la religion vraie de l'Islam indique de ce qui est dépeint dans les médias. L'Islam signifie littéralement « soumission à Dieu » et il est dérivé de la racine du mot signifiant « paix »

L'Islam peut sembler exotique ou même extrême dans le monde moderne. Peut-être c'est parce que la religion ne dominent pas la vie quotidienne dans l'ouest, tandis que l'Islam est considéré comme « un mode de vie » ; pour des musulmans et eux ne faites aucune division entre séculaire et sacré en leurs vies. Comme Le christianisme, l'Islam laisse combattre dans l'autodéfense, à la défense de la religion, ou de la part de ceux qui ont été expulsés de force de leurs maisons. Il établit les règles strictes du combat qui incluent prohibitions contre nuire à des civils et contre les récoltes, les arbres et le bétail de destruction.

NULLE PART FAIT L'ISLAM ENCOURAGE LE MASSACRE DES INNOCENTS. Dieu dit dans le Qur’an

« 190. Combattez dans le sentier d'Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes. Allah n'aime pas les transgresseurs!” (sourate 2v190)

61. Et s'ils inclinent à la paix, incline vers celle-ci (toi aussi) et place ta confiance en Allah, car c'est Lui l'Audient, l'Omniscient.”(sourate 8V61) la guerre,  est donc le dernier recours, et est sujet aux conditions rigoureuses établies par la loi sacrée. Le terme « jihad » signifie littéralement  « lutte » Les musulmans croient qu'il y a deux genres de Jihad.

L'autre  jihad est la lutte intérieure de l'âme que chacun fait contre des désirs égotistes pour l'obtention intérieure paix.

 

 Fausse idée #2:L' Islam oppresse les femmes  
  
Toute l'image du femme musulman typique portant le voile et forcé à rester à la maison et interdit pour conduire est trop commune dans la plupart des pensées de peuples. Bien que quelques pays musulmans puissent avoir des lois qui oppriment des femmes, ceci ne devrait pas être vu comme venant de l'Islam. Beaucoup de ces pays n'ordonnent aucun genre de Shari' ; ou (loi islamique) et présentent leurs propres points de vue culturels sur la question des capitaux propres de genre.
 L'Islam d'une part donne des hommes et des femmes des rôles et des capitaux propres différents entre les deux sont fixés dans le Quran et l'exemple du prophète (la paix soit sur lui).  

 Cependant  L'Islam voit une femme, célibataire  ou mariée, en tant qu'individu dans son propre droit, et dispose sa propriété et revenus.

 Le cadeau de mariage est donné à la mariée pour son propre usage personnel, et elle garde son propre nom de famille plutôt que de prendre le nom de son mari.

Hommes et femmes sont prévus s'habiller d'une manière modeste et finis. Messager de Dieu (la paix soit sur lui) dit : " Le plus parfait dans la foi parmi les croyants est celui qui est le meilleur en conduite et bonté envers sa femme. »

On ne permet pas la violence de la sorte vers des femmes et les forcer contre leur volonté pour n'importe quoi. Un mariage musulman est un accord simple et légal dans lequel l'un ou l'autre associé est libre pour inclure des conditions.

Les coutumes de mariage varient ainsi considérablement d'un pays à l'autre. Le divorce n'est pas commun, bien qu'il soit acceptable en dernier recours.

Selon L'Islam, une fille musulmane ne peut pas être forcée de se marier contre elle : Ces parents proposent simplement un jeune homme qu'ils pensent puissent convenir a la fille.

   

  Fausse idée #3 : Les musulmans adorent Dieu différent.

 

  Allah est simplement le mot arabe pour Dieu. Allah pour des musulmans est le plus grand et le plus inclus des noms de Dieu, c'est un mot arabe de la signification riche, dénotant celui et seul Dieu et n'attribuant aucun associé à lui. C'est exactement le même mot dans lequel les juifs, Hébreu, utilisation pour Dieu (eloh), le mot que le Jésus-Christ a employé dans l'araméen quand il a prié à Dieu. Dieu a un nom identique dans le judaïsme, Christianisme, et Islam ; Allah est même Dieu adoré par Muslims, chrétiens et juifs. Les musulmans croient que la souveraineté d’Allah  est  reconnu dans le culte et dans l'engagement pour obéir son enseignement et commandements, acheminés par ses messagers et prophètes qui ont été envoyés à de diverses heures et dans beaucoup d'endroits à travers l'histoire.

Cependant, il convient noter que Dieu dans l'Islam est un seulement. Il, L’ élevée, ne devient pas fatiguée, n'a pas fils nommé Jésus  ou n'a pas des associés, ni Il a des attributions sous forme d’un etre humain comme l’on trouve dans d'autres foie.

                                                                                                                       
                                                                                                                             Huma Ahmad

                                                                                                                                   

Repost 0
Published by miss28 - dans Islam
commenter cet article
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 15:54

 

Préambule

 

Ibn Abbas (re) nous raconte, dans ce hadîth dont  la chaîne de transmission s’arrête à lui, les causes qui ont fait aboutir les chrétiens au monachisme, et comment les premiers moines sont partis de leurs contrées pour aller dans les déserts, les lieux abandonnés, et les sommets des montagnes, afin de préserver, pour eux-mêmes, leurs religion de laquelle leurs peuples voulaient les faire sortir.

          Puis sont venus après eux des peuples qui ne connaissaient pas les causes qui ont fait aboutir à la vie monacale. Ils pensaient que la vie monacale était la religion que Dieu (swt) avait légiférée pour eux. Alors les derniers ont suivi l’exemple des premiers, sans connaître les raisons qui ont conduit les premiers au monachisme. Ceux-là avaient fui leurs peuples craignant l’idolâtrie et la mécréance. Alors que la plupart des moines, après eux, ont suivi le monachisme, tandis qu’ils sont dans leur mécréance et leur idolâtrie, sauf quelques moines qui sont restés, dans les monastères et les tourelles, sur la voie des premiers, jusqu’à ce que leurs « survivants » aient cru au Messager de Dieu (Muhammad sws) –de qui ils attendaient l’envoie – lorsqu’ils l’ont reconnu grâce aux informations de la Thora et de l’Evangile.

 

Le texte du hadith

 

          Nassa’i a rapporté, dans son Sunan selon une chaîne de transmission authentique s’arrêtant à Ibn ‘Abbas (re), qu’il a dit :

Les rois, après Jésus fils de Marie (es) ont changé la Thora et l’Evangile, alors qu’il y avait, parmi eux, des croyants qui lisaient la Thora. On a dit à leurs rois :  « Nous ne trouvons pas de plus grand outrage que ce avec quoi nous insulte ceux-là : ils récitent   « Et ceux qui ne jugent pas selon ce que Dieu a fait descendre, alors voilà les mécréants »

Ces versets (sont les plus outrageants) en plus de ce avec quoi ils nous critiquent dans nos actions, lors de leur récitation. Convoque les donc afin qu’ils récitent comme nous récitons, et afin qu’ils croient comme nous croyons »

          Il les convoqua et les réunit. Puis il leur exposa la mort, à moins q’ils délaissent la lecture de la Thora et de l’Evangile, sauf ce qu’ils en ont changé. Ils dirent : « Vous ne voulez que cela ? Laissez nous donc (choisir) ! » Alors un groupe parmi eux dit : « Construisez-nous un minaret, puis faites-nous- y monter, puis donnez-nous de quoi monter notre nourriture et notre boisson, ainsi nous ne viendrons pas à vous. »

          Un groupe entre eux dit : « Laissez-nous parcourir la terre et errer çà-et-là, et nous boirons de ce boivent les bêtes sauvages. Et si vous avez main mise sur nous, sur votre terre, alors tuez-nous ».

          Alors, un groupe d’entre eux dit : « Construisez-nous des monastères dans les déserts, nous creuserons des puits et nous cultiverons des légumes. Ainsi nous ne viendrons pas à vous, et nous ne passerons pas chez vous, alors qu’il n’y a pas une personne parmi les tribus, sans qu’il n’ait un proche parent ou un ami intime parmi eux ».

          Ibn ‘Abbas (re) a dit : ils ont donc fait cela, et Dieu (swt) a descendu ce verset :

 

« Le monachisme qu’ils ont inventé, Nous ne leur avons nullement prescrit. [Ils devaient rechercher] seulement la satisfaction de Dieu. Mais ils ne l’ont pas observé comme il se devait. » [Coran 57/27]

 

          Les derniers ont dit : « Nous adorons comme a adoré untel, nous parcourons (la terre) comme untel a parcouru (la terre), et nous adoptons les monastères comme demeure, comme untel a fait. Mais eux sont dans leur idolâtrie, sans aucune science de la foi qu’ils ont suivie. Puis lorsque Dieu a envoyé le Prophète (Muhammad sws), il ne restait que peu entre eux : un homme descendu de sa tourelle, un homme revenu de son cheminement, et un habitant de monastère qui ont cru en lui (Muhammad (sws) et l’ont déclaré véridique. Alors Dieu (swt) a dit :

 

« Ô vous qui avez cru ! Craignez Dieu et croyez en Son messager pour qu’Il vous accorde deux parts de Sa Miséricorde. » [Coran 57/28]

         

          Ils auront deux récompenses : pour leur foi en Jésus, la Thora et Evangile, et pour leur foi en Muhammad (sws) et leur déclaration de sa vérité :

 

« Et afin qu’Il vous assigne une lumière à l’aide de laquelle vous marcherez. » [Coran 57/28] Et cette lumière est le Coran.

 

« Cela afin que les gens du livre sachent… » [Coran 57/29]

 

Ils vous ressemblent :

 

« …qu’lls ne peuvent en rien disposer de la grâce de  Dieu. » [Coran 57/29]

 

Explication du hadith

 

Dieu (swt) a confié aux savants des Enfants d’Israël la garde de la Thora et de l’Evangile :

 

« …Les rabbins et les prêtres, car on leur avait confié la garde du Livre de Dieu » [Coran 5/14]

 

            Mais ils l’ont altérée, soit en suivant les passions de leurs âmes ou les passions des gouverneurs, soit par leur consentement, soit à cause de ce que les gouverneurs leur faisaient subir comme menaces et châtiments. Contrairement, Dieu (swt) a protégé le Coran contre les altérations, car Dieu (swt) s’en est Lui-même chargé :

 

« En vérité, c’est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c’est Nous qui en sommes le Gardien » [Coran 15/9]

 

          Cette altération est survenue après que Dieu (swt) a élevé Jésus (paix sur lui lui) au ciel, car la Thora et Evangile, au temps de Jésus, étaient saines d’altération. L’altération n’a pas atteint toutes les copies de la Thora et de Evangile, il est resté devant moi, quelques grands prêtres et moines possédant quelques copies de la Thora et de Evangile conformes à ce qui a été descendu de ces Livres. Et quelques Enfants d’Israël connaissent le Livre vrai et ils le récitent, montrant ainsi que la Thora a été altérée, tout comme Evangile.

          Il y avait dans la lecture de la Thora authentique et de Evangile authentique, de la part des cramponnés à la religion vraie, ce qui gênait  les corrupteurs. Car la Thora authentique, vraie et saine d’altération, oblige ses adeptes à juger d’après ce que Dieu (swt) a fait descendre, et dénigre ceux qui ne jugent pas avec, par la mécréance et l’injuste. C’est à cet égard que le Véridique (swt) a dit :

 

« Nous avons fait descendre la Thora dans laquelle il y a guide et lumière. C’est sur sa base que les prophètes qui se sont soumis à Dieu, ainsi que les rabbins et les prêtres jugent les affaires des juifs, car on leur a confié la garde du Livre de Dieu, et ils en sont les témoins. Ne craignez donc pas les gens, mais craignez-moi donc. Et ne vendez pas à vil prix Mes enseignements. Et ceux qui ne jugent pas d’après de que Dieu a fait descendre, voilà les mécréants. » [Coran 5/44]

 

Ceux qui ne jugent pas selon Evangile sont dénigrés par la perversité :

 

« Que les gens de Evangile jugent d’après ce que Dieu y a fait descendre. Et ceux qui ne jugent pas d’après ce que Dieu a fait descendre, ceux-là sont les pervers. » [Coran 5/47]

 

          Ces textes qui étaient présents dans la Thora et Evangile faisaient du tord à ces corrupteurs de la Thora et Evangile, car ces deux Livres les dénigrent par la mécréance, l’injustice et la perversité. Ont été annexé à cela, des textes qui critiquaient les actes que beaucoup pratiquaient. Alors ils ont demandé à leurs rois d’obliger ces gens à réciter la Thora et Evangile altérées, et qu’ils se conforment à ce quoi eux se sont conformés comme foi altérée.

          Le roi les a donc réunis et il les a menacés de mort s’ils ne délaissaient pas la vérité sur laquelle ils étaient, et qui contredisait la religion du roi et des égarés de son peuple. Alors ils ont exposé diverses propositions, au roi, qui les sauveraient de la mort, ainsi ils n’abandonneraient pas la vérité sur laquelle ils étaient. Certains ont choisi d’être dans les tourelles ou dans les monastères aux sommets des montagnes, où on leur monterait la nourriture et la boisson, et où ils ne se mêlerait pas des gens. D’autres ont choisi de parcourir la terre, errant çà-et-là sur l’immense terre de Dieu, comme  errent les bêtes sauvages, buvant l’eau des sources et des puits, s’alimentant de ce qu’ils cultiveront comme fruits de la terre. Le troisième groupe a demandé qu’on leur construise des monastères dans les déserts lointains, où ils vivront : ils y creuseront des puits et ils mangeront des légumes. Après cela, ils ne viendraient plus chez leur peuple et ils ne se mêleraient plus à eux. Leur peuple les a exaucés : ils avaient entre eux des relations de parenté et d’amitié qui les ont conduits à exaucer leur demande et à ne pas les assaillir.

          Ceci est donc l’origine du monachisme qui a été inventé par les chrétiens. Mais ils l’avaient inventé pour réaliser ce qu’a communiqué Ibn ‘Abbas. Puis, sont venus, après la première génération de moines, ceux qui ne connaissaient pas la raison qui a poussé leurs prédécesseurs à la vie aux sommets des montagnes, à parcourir la terre avec les bêtes sauvages, et à habiter dans les déserts et les lieux abandonnés. Ils pensaient seulement que leurs agissements faisaient partie de la religion et de la pitié, alors ils les ont imités en disant : « Nous adorons comme a adoré untel le moine, et nous parcourons comme untel a parcouru la terre », agissant ainsi, tandis qu’ils étaient  dressés sur leur mécréance et leur idolâtrie, alors que les premiers avaient agi ainsi pour fuir la mécréance.

Après l’envoie de la prophétie de Muhammad (sws), il ne restait, sur la vérité des premiers, que peu de gens du Livre : il y a trois personnes que Salman El-Fârissi (re) a rencontrées. Après l’envoie du Messager de Dieu (swt), le restant de ces croyants est venu vers lui (Muhammad (sws), venant de leurs tourelles, de leurs monastères et de leurs errances, et ils ont cru en lui (sws). Alors Dieu leur a inscrit deux récompenses : une récompense pour avoir suivi Jésus, et une récompense pour avoir suivi le sceau des prophètes : Muhammad (sws) :

 

« Ô vous qui avez cru ! Craignez Dieu et croyez en Son messager pour qu’il vous accorde deux parts de Sa Miséricorde, et afin qu’Il vous assigne une lumière à l’aide de laquelle vous marcherez, et afin qu’Il vous pardonne, car Dieu est Pardonneur et Miséricordieux. Cela afin que les gens du Livres sachent qu’ils ne peuvent en rien disposer de la grâce de Dieu, et que la grâce de Dieu est dans la Main de Dieu. Il la donne à qui Il veut, et Dieu est détenteur d’une grâce immense. » [Coran 57 : 28-29]

 

 

Morales et Utilités du hadîth

 

1-     La mise en évidence de la raison qui a fait aboutir les premiers chrétiens à  la vie monacale et à s’isoler des sociétés desquelles ils faisaient partie, car leur but était de fuir avec leur religion et de protéger leur croyance, et ce, non pour abandonner la vie et ses jouissances.

2-     La mise en évidence de la grande haine des gens de l’erreur envers les gens de la Vérité, et l’ampleur de leur oppression envers eux s’ils avaient le pouvoir entre leurs mains.

3-     L’altération de la Thora et de l’Evangile par les Enfants d’Israël, malgré la « survie » de quelques chrétiens sur la religion de Vérité au moment de l’envoie du Messager de Dieu (swt).

4-     Certains gens se sont adonnés à la vie monacale dans les tourelles et les montagnes, ignorant totalement la raison qui a conduit les premiers au monachisme. Ils pensaient seulement que le but de ceux qui ont adopté la  vie monacale était de s’isoler pour se vouer à l’adoration.

Repost 0
Published by miss28
commenter cet article
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 15:48

Bismillahir rahmanir rahim
Préambule

            Ceci est un récit d’un homme qui a abusé de sa personne en exagérant dans les péchés. En ce qui le concerne, il avait tué cent personnes. Le cas de celui qui tue une personne, auprès de Dieu (swt), est grave, et son fardeau est lourd. Mais il n’existe aucun péché sans que la miséricorde de Dieu (swt) n’enveloppe facilement celui qui l’a commis, car Dieu (swt) pardonne tous les péchés, si les serviteur se repentent et reviennent à Dieu. Lorsque celui qui a abusé dans le versement du sang a frappé à la porte de son seigneur(swt), avec sincérité, revenant vers LUI (swt) en se repentant, Dieu (swt) lui a pardonné ses péchés, et lui a fait miséricorde.

 

Le texte du hadith

Bukhari a rapporté dans son Sahîh, d’après Abû Sa’id El-Khudri (re), que le Prophète (sws) a dit : « Il y avait, parmi les Enfants d’Israël, un homme qui avait tué quatre-vingt-neuf personnes. Il est sortit interroger, et il est arrivé vers un moine. Il l’interrogea en lui disant : « Y-a-il un repentir pour moi ? » - Il lui a dit : « non ». Alors il le tua. Il s’est donc mis à interroger, et un homme lui a dit : « Rends-toi à une cité, comme ceci, comme cela ».

Puis, la mort l’atteignit, et il se leva avec effort et difficulté malgré la lourdeur qui l’a atteint dans la mort. Alors se sont querellés à son sujet les anges de la miséricorde et les anges du châtiment. Dieu inspira donc à celle-ci (cette terre) de se rapprocher (de lui). Il dit : « Mesurez ce qu’il y a entre (les deux pays) ». On trouva que cette (terre) était plus proche (de lui) d’un empan. Alors on lui pardonna. »

            Muslim a rapporté dans son Sahîh, d’après Abu Sa’id El Khidri (re), que le Prophète (sws) a dit : « Il y avait, parmi ceux qui vécurent avant vous, un homme qui avait tué quatre-vingt-dix-neuf personnes. Il s’enquit du plus savant des gens de la terre, alors on lui indiqua un moine. Il arriva vers lui et lui dit qu’il avait tué quatre-vingt-dix-neuf personnes, et est-ce qu’il y avait un repentir pour lui. Le moine lui répondu : « Non ». Alors il le tua, et il en fit sa centième (victime). Puis il s’enquit du plus savant des gens de la terre, et on lui indiqua un homme savant. Il lui dit qu’il avait tué cent personnes et est-ce qu’il y avait pour lui un repentir. Il lui répondit : oui, car qui pourrait s’interposer entre lui et le repentir : « Va dans tel pays, comme ceci, comme cela, car là-bas, il y a des gens qui adorent Dieu. Adore donc Dieu avec eux, et ne reviens surtout pas dans ton pays, car c’est un mauvais endroit ». L’homme s’est donc mis en route et , quand la mort l’a saisi, il était parvenu à la moitié du chemin. Alors se disputèrent à son sujet les anges de la miséricorde et les anges du châtiment. Les anges de la miséricorde dirent : Il est venu repentant, avec un cœur tourné vers Dieu ! ». Les anges du châtiment dirent : « Il n’a jamais fait de bien auparavant ! ». Alors un ange sous la forme humaine vint à eux, et ils le prirent pour juge. Il dit : « Mesurez la distance entre les deux pays. Le pays le plus proche désignera son pays ». Ils mesurèrent, et ils trouvèrent qu’il était plus proche, d’un empan, de la terre où il voulait (se rendre). Alors les anges de la miséricorde recueillirent son âme. » Qatada a dit : El-Hassan a dit : On nous a cité que lorsque la mort lui est venue, il s’est éloigné avec sa poitrine.

 

Morales et Utilités du hadith

1- L’étendu de la miséricorde de Dieu (sws) dans l’acceptation du repentir des repentants, quelles que soient l’abondance de leurs péchés et l’abondance de leurs fautes, et c’est pour cette raison que ceux qui désespèrent de la miséricorde de Dieu (swt) sont des ignorants en Dieu (sws) qui ne connaissent pas l’étendue de Sa Miséricorde.

2- L’acceptation du repentir d’un assassin s’il se repent sincèrement. Certains gens de sciences ont contesté cela, alors que le hadith est explicite au sujet de l’acceptation de son repentir. Ceci n’a pas été restreint seulement aux communautés précédentes, et ceci est prouvé par la parole du Très-Haut :

« Ceux qui n’invoquent pas d’autre divinité avec Dieu qui ne tuent pas la vie que Dieu a rendue sacrée, sauf à bon droit ; qui ne commettent pas de fornication – car quiconque fait cela encourra la punition, et le châtiment lui sera doublé, au jour de la Résurrection, et il y demeura éternellement couvert d’ignominie, sauf celui qui se repent et accomplit une bonne œuvre… » [Qoran 25/68 à 70]

            Dieu(swt) a exclu, les repentants qui pratiquent les bonnes œuvres de, ceux à qui le châtiment sera doublé parmi les associateurs, les assassins criminels et les fornicateurs.

La croyance des Ahl-Sunna wa el-Jamâ’a, et ceux qui les suivent, est que tout péché dénué de toute idolâtrie (chirk) est pardonnable. Si Dieu (sws) veut, Il châtie le pécheur, et s’Il veut, il lui pardonne :

« Certes Dieu ne pardonne pas qu’on LUI donne quelque associé, à part cela, il pardonne à qui Il veut. » [Qur’an 4/48]

3- Le savant doit guider les repentants vers les actes qui enracinent la foi dans leurs cœurs, et qui les délivrent des maux avec lesquels ils vivaient, comme ce savant a indiqué à cet homme repentant l’abandon de son pays et son départ vers un peuple de vertueux pour adorer Dieu (sws) avec eux.

4- Le mérite du savant par rapport à l’adorateur, le savant a rendu une décision juridique avec science, alors que le moine l’a fait avec ignorance.

5- Les anges chargé des Enfants d’Adam divergent dans leur effort sur le jugement des êtres-humains, et il se peut qu’ils remettent l’affaire à leur Seigneur (sws) pour qu’il juge entre eux sur ce en quoi ils ont divergé.

6- Dieu a spécifié des anges pour recueillir les âmes des croyants au moment du saisissement de leurs âmes, on les nomme les anges de la miséricorde. Quant aux anges, qui recueillent les âmes des pervers injustes, ils sont les anges du châtiment.

7- La capacité des anges à se transformer dans l’aspect humain comme a fait cet ange qui a jugé entre les anges de la miséricorde et les anges du châtiment.

9- Il n’est pas obligatoire au savant, qui n’est pas chargé de la fonction du jugement, d’exécuter la sentence de Dieu (swt) sur les criminels, car cet homme a confessé au savant qu’il avait tué cent personnes, et il ne l’a pas emprisonné, et il n’a ni enquêté sur son cas, mais il l’a guidé vers le repentir et l’émigration.

 

 

Tiré du livre l’authentique des récits prophétiques

Auteur : D.Al-Achqar

Repost 0
Published by miss28
commenter cet article
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 15:32

Ibn Umar rapporte que le Prophete (sws) a dit à un groupe de Compagnons : « Cinq malheur vous toucheront ! J’implore Dieu que vous ne les atteignez pas :

1-     Lorsque la débauche se propagera au point que les gens la commettent ouvertement (voire qu’ils en fassent sa propagande) alors ils seront touchés d’épidémies et de douleurs que leurs ancêtres  n’auront pas connus.

2-    Lorsqu’ils tricheront dans la balance et la mesure alors ils seront punis par la sécheresse, la disette ainsi que par l’oppression du pouvoir à leur égard.

3-    Lorsqu’ils se priveront de verser leur zakat (l’aumône légale obligatoire) alors Dieu les privera de pluie ; et si ce n’étaient les bêtes de pâturage, aucune goutte ne leur parviendrait plus du ciel.

4-    Lorsqu’ils rompront leur pacte avec Dieu et son prophète, alors Dieu les fera coloniser par leurs ennemis qui s’empareront de certaines de leurs richesses.

5-    Et lorsque leurs gouvernements refuseront d’appliquer les commandements du Coran et refuseront de rechercher les solutions à partir de la révélation divine, alors Dieu enclenchera la tuerie entre eux. » [176]

 

Ce hadith est tellement évident qu’il n’a pas besoin de commentaire. C’est une preuve manifeste de la prophétie de Muhammad (sws).Il nous rappelle aussi un des fondements des religions monothéistes en général et de l’Islam en particulier à savoir que tous les maux qui touchent l’humanité ici-bas ainsi que dans l’au-delà sont causés par ses propres crimes. Il est dit dans le Saint Coran « Quel que soit le malheur qui vous atteint, il est la conséquence de ce que vous avez fait ; encoure que Dieu efface un grand nombre de vos péchés. [177] »

 

          Dans son ouvrage intitulé « al-da’ wa-l-dawa » (la maladie et son remède), Ibn al-Qayyim  consacre tout un chapitre à partir aux effets néfaste des péchés. Il rassemble dans ce chapitre à partir des hadith prophétiques plus d’une cinquantaine d’effets tragiques dont la plus grave de tous -dit-il- est que Dieu fait oublier aux peuples pervers son existence même puis les laisse s’enliser de plus en plus dans la turpitude afin qu’ils méritent sa dure vengeance. Pour étayer sa thèse, l’auteur cite les hadith suivants : selon Uqba Ibn ‘Amir, le prophète (sws) a dit : « Si tu vois que Dieu donne au pervers tout ce qu’il désire de ce bas monde, sache alors qu’il est en train de le mener à sa perte. » Puis il récita le verset qui dit : « Lorsqu’ils (les peuples pervers) eurent oublié ce qui leur avait été rappelé, nous leur avons ouvert les portes de toute chose ; mais après qu’ils eurent joui des biens qui leur avaient été accordés, nous les avons emportés brusquement et ils se trouvèrent désespérés.)[178] »[179]. Selon Abu Musa, le prophète (sws) a dit « Dieu accorde au coupable un certain délai de manière à ce que lorsqu’il se venge de lui, aucun répit ne lui est alors accordé. » Puis, il récita le verset qui dit : « Tel est le châtiment de ton Seigneur quand il frappe les cités injustes. Son châtiment est douloureux et violent. » (180) » [181]

         

          Ce éclaircissement permet aux musulmans subjugués par la grandeur de l’Occident athée de comprendre quelque peu les desseins impénétrables de Dieu.

          Ce remarquable hadith nous explique aussi la cause du « sida » entre autres maladies sexuellement transmissibles. Il nous instruit que la cause de ce malheur n’est pas la sexualité en elle-même mais la proclamation ouverte qu’on fait des relations sexuelles illégitimes. Dans un autre hadith, le prophète (sws),dit : « Lorsque la luxure et l’usure se propagent dans une cité, alors elle se souscrit à la colère de Dieu. » Al-Albani, entre autres, le juge authentique.

 


[176] Rapporté par Ibn Madja et autres. AL-Albani entre autres le juge authentique (V. al-silsila al-sahiha, hadith)

[177] Coran Sourate Achoura, verset 30

[178] Sourate, al-An’am : 44                  

[179] Rapporté par Ahmad. AL-Albani entre autres le juge authentique. Cf. al-silsila al-sahiha

[180] Sourate, Hud : 102

[181] Rapporté par Bukhari et Muslim

Repost 0
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 15:31

Bismillahir rahmanir rahim

Les hadith qui prophétisent les tueries atroces entre musulmans à la fin des temps sont nombreux. En voici quelques-un :

         

1-     Abu Musa al-Ash’ari raconte : « le prophète (sws) nous contait souvent « qu’avant que n’ait lieu la fin du monde les massacres deviendront nombreux. » Lorsqu’un de ses compagnons lui dit : « Ô messager de Dieu ! Serions-nous en proie aux tueries plus qu’aujourd’hui » ? Le prophète lui répondit : « Je ne parle pas des combats contre les incroyants. Ce dont je parle, ce sont les tueries qui jailliront entre vous et qui seront telles que l’homme tuera son voisin, qu’il tuera son frère, son oncle, son cousin ». Certains s’écrièrent : « Ô messager de Dieu ! Aurons-nous alors perdu la raison en ces temps-là » ? Le prophète (sws) leur répondit : « Non, cependant la plupart des gens à cette époque n’auront plus leur raison. Des générations stupides leur succèderont ; la plupart penseront être dans le vrai alors qu’ils ne le seront point. » [151]

Lorsqu’on lit ce hadith, on ne peut que se remémorer les tueries qui endeuillèrent nombre de pays musulmans ces dernières années et au premier chef la tragédie qu’a vécu l’Algérie lors de ce que certains ont appelé « la décennie noire » de la fin de ce second millénaire.

2-    Abu Bakra raconte que le prophète (sws) a dit : « Il y aura beaucoup d’épreuves ; puis il y aura une épreuve dans laquelle celui qui reste à sa place est meilleur que celui qui y fait des pas, et celui qui y marche est meilleur que celui qui accoure. Celui qui aura alors des chamelles, qu’il rejoigne son troupeau ; celui qui aura des moutons, qu’il rejoigne son troupeau ; et celui qui aura une terre, qu’il regagne sa terre. » Un de ses compagnons lui dit :  « Ô messager de Dieu ! Comment devra faire celui qui n’a ni chamelles, ni moutons, ni terre ? » Le prophète (sws) lui dit : « Qu’il endommage son épée en la frappant d’une pierre, puisqu’il se retranche autant que possible. Ô Seigneur ! Ai-je transmis ? Ô Seigneur ! Ai-je transmis ? » L e compagnon l’interrompit : « Ô messager de Dieu ! Suppose qu’on me contraigne à faire partie d’un des deux camps et que quelqu’un me frappe de son épée ou qu’une flèche m’atteigne ? Le prophète (sws) lui dit : « Alors il endossera tes fautes avec les siennes et il sera parmi les gens de l’Enfer. »[154]

Ce hadith, parmi tant d’autres, enseigne au croyant l’attitude à avoir lors des conflits aveugles et sanglants qui éclatent entre musulmans. Et c’est sur la base de ces hadith que se sont appuyés les quelques compagnons qui s’étaient isolés lors du conflit qui avait opposé Ali Ibn Abi Talib à Mu’awiya Ibn Abi Sufian. Cependant, expliquent les exégètes, en règle générale, le croyant doit s’allier aux justes et se dresser contre les rebelles comme énoncé clairement dans le saint Coran : « Si deux factions de croyants se combattent, rétablissez entre eux la concorde. Mais si l’une d’elles persiste dans l’agressivité contre l’autre, alors combattez la faction hostile jusqu’à ce qu’elle revienne à l’ordre de Dieu. » [155] Dans ce même ordre d’idée, le prophète (sws) disait : « Il y aura après moi émeute après émeute ! Si vous voyez donc quelqu’un se rebeller contre ma nation alors qu’elle est unie, alors tuez-le quel qu’il soit. »[156]. Mais si la confusion est telle qu’on ne peut pas discerner entre le vrai et le faux, comme c’est le cas dans la plupart des conflits, alors l’idéal serait de s’isoler. [157]

3-    Abu Burda raconte : « J’étais une fois au souk, puis sans m’en rendre compte, j’ai claqué des mains par stupéfaction. Un fils de Compagnon, [158] qui était à coté de moi, m’a dit alors : Qu’est-ce qui t’étonne Abu Burda ? Je répondis : je me demande comment une nation qui a la même religion, le même prophète, les mêmes visées arrive à s’entretuer ?! Il rétorqua alors : il ne faut pas s’étonner ! Mon père m’a fait savoir qu’il a entendu le prophète (sws) dire : « Votre nation est une nation épargnée ; elle ne subira pas de supplice dans l’Au-delà. Cependant, elle endurera sa peine par les tueries, les conflits et les séismes. » [159]

 

Tiré du livre Prophéties et Signes de la fin du monde

De Zerrouk CHERIF-ZAHAR


[151] Rapporté par Ahmad et autres. Al-Albani le juge authentique (in al-qiyama alsughra)

[152] Rapporté par Muslim

[153] Rapporté par Bukhari et Muslim

[154] Rapporté par Muslim

[155] sourate 49 :9

[156] Rapporté par Muslim

[157] al-qiyama al-sughra

[158] Sous-entendu “du Prophete (sws)”. En arabe : Sahaba, pluriel de Sahabi. Ce qualificatif s’applique à tous ceux qui ont témoigné leur conversion au Prophète (sws) et sont mort musulmans ; Abu Burda était l’un d’eux.

 

 

Repost 0
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 15:23

L’Antéchrist [310]

 

Enormément de hadith authentique affirment qu’à l’approche de l’heure, un homme maléfique apparaîtra sur terre pour s’opposer à l’épanouissement de la religion céleste. Il se vantera d’être Dieu et obligera les gens à se soumettre à lui. Il aura des pouvoirs inouïs et la tentation de le croire sera très grande. Il sèmera la terreur sur terre pendant quarante jours. C’est alors que Dieu fera descendre à sa poursuite Issa (Jésus-Christ) qui le tuera à la porte de Ludd en Palestine. Voici quelques hadith authentiques qui parlent de cet événement :

           

Il inspirera la plus grande terreur qui n’ait jamais existé

1-       Imran Ibn Hasayn rapporte que le prophète (sws) a dit : « Jamais, depuis la création d’Adam jusqu’à la manifestation de l’heure, une épreuve ne sera aussi terrifiante que l’Antéchrist. » [311]

2-      Abu Umama rapporte que le prophète (sws) a dit au cours d’un long prèche consernant l’Antéchrist :  « Ô gens ! Sachez qu’il n’y a jamais eu sur terre depuis la création des fils d’Adam une épreuve aussi difficile que celle de l’Antéchrist et que Dieu n’a point envoyé de prophète qui n’ait pas mis en garde son peuple contre sa tentation. Sachez cependant que je suis le dernier des prophètes et que vous êtes la dernière des nations, c’est donc en votre temps forcement qu’il apparaîtra… » [312]

 

Où apparaîtra-t-il ?

3-      Nuwas Ibn Sam’an rapporte, dans un long hadith parlant de l’Antéchrist, que le prophète (sws) a dit « Il apparaîtra dans une contrée entre Sham et Irak puis il sèmera la terreur à sa droite et à sa gauche. Ô  serviteur de Dieu ! Restez fermes. » [313] La même information est aussi contenue dans le hadith d’Abu Umama qui vient de précéder.

4-      Abu Bakr rapporte que le prophète (sws) a dit : « L’Antéchrist apparaîtra en Orient, dans une contrée qu’on appelle le Khorasan… » [314]

Le Khorasan fait aujourd’hui partie de la république de l’Iran, mais jadis l’Iran lui-même faisait partie de l’Irak.

 

Les pouvoirs de l’Antéchrist

5-      Nuwas Ibn Sam’an rapporte, dans son long hadith parlant de l’Antéchrist, que les compagnons demandèrent au prophète (sws) : Avec quel rapidité se déplacera t-il ? Il répondit : « Tel une pluie que le vent balaye. Il se présentera à certains peuples et les appellera à le suivre. Ils croiront en lui et se soumettront à ses ordres ; alors il commandera au ciel qui se mettra à pleuvoir et commandera à la terre qui fera éclore ses fruits. Leurs troupeaux reviendront de la prairie le soir plus forts et mieux  rassasiés. Les mamelles des femmes seront pleines de lait. Puis, il se présentera à d’autres peuples et les appellera à le suivre mais ils renieront sa vocation, alors il les laissera et ils deviendront inféconds et perdront leurs richesses. Il passera à côté d’une ruine et lui dira : Fais sortir tes trésors ! Ses trésors se mettront alors à le suivre telle une nuée d’abeilles. » [315]

6-      Hudayfa rapporte que le prophète (sws) a dit : « Lorsque l’Antéchrist apparaîtra, il aura à ses côtés une eau et un feu. Ce que les gens prendront pour de l'eau sera en vérité un feu ardent et ce que les gens prendront pour du feu sera en vérité une eau fraîche et pure. Si l’un de vous assiste à cela qu’il plonge dans le fleuve qui lui apparaît tel un feu ardent. »[316]

7-      Abu Sa’id rapporte que le prophète (sws) a dit : « Lorsque l’Antéchrist apparaîtra, un croyant ira à sa confrontation. Mais arrivé à lui, les gardes l’empêcheront d’y accéder. Il lui diront : « Où vas-tu ?!  Il rétorquera : « Je veux voir celui qui vient d’apparaître. » Il lui diront : « Ne crois-tu donc pas en notre seigneur ?! » Il renchérira « L’évidence de mon Seigneur n’est point douteuse. » Alors ils s’écrieront : « Tuez-le ! » Cependant , certains diront : Vous savez bien qu’il a strictement interdit qu’on tue quiconque sans qu’il ne le sache. » Alors, ils l’emmèneront vers l’Antécrist. A sa vue, le croyant se mettra à rappeler à l’assistance : « Ô gens ! Celui-là n’est autre que l’Antéchrist dont le prophète (sws) nous a mis en garde. » L’Antéchrist ordonnera alors qu’on le jette à plat ventre et qu’on le roue de coups, puis le dira : « Ne crois-tu donc pas en moi ? » Il lui répondra : «Tu n’es que le trompeur à l’œil effacé » L’Antéchrist ordonnera alors qu’on le coupe en deux au moyen d’une scie et il se mettra à marcher entre ses deux parties, puit il dira : « Lève-toi ! » Le croyant se dressera alors debout. L’Antéchrist ajouta alors : « Ne crois-tu donc pas en moi ?! » Le croyant dira : « Je ne suis que plus assuré de ta fourberie. » Puis il lancera à l’assistance : « Il ne pourra plus réussir ce tour avec d’autres gens après cela. » L’Antéchrist le prendra alors pour l’égorger mais son cou sera protégé par du plomb et il ne pourra pas arriver à ses fins. Il le prendra alors par les mains et les pieds et le lancera. Les gens croiront qu’il l’a jeté en Enfer alors qu’en vérité, il l’a propulsé au Paradis. Le prophète (sws) disait : « Tel est le meilleur des martyrs aux yeux de Dieu. » [317]

 

Les principaux partisans de l’Antéchrist

8-      Anas rapporte que le prophète (sws) a dit : « Soixante-dix mille juifs d’Ispahan suivront l’Antéchrist. Ils seront munis de capes. » [318]

Ispahan est une ville au sud de Téhéran.

9-      Uthman Ibn Abi al-As rapporte que le prophète (sws) a dit « La majorité des partisans de l’Antéchrist seront des juifs et des femmes. » [319]

 

 

L’Antéchrist sera empêché de souiller la Mecque et Médine.

10-   Anas rapporte que le Prophète (sws) a dit : « Il n’y aura pas un seul pays que l’Antéchrist ne foulera excepté la Mecque et Médine. Toutes les voies qui mèneront à cette dernière seront gardées par des anges. Il stationnera dans la zone aride. Dieu fera alors trembler Médine trois fois ! Ainsi, se rallieront à lui de Médine les mécréants et les hypocrites. » [320]

11-    Abu Hurayra et Anas rapporte que le prophète (sws) a dit : « Médine ne connaîtra pas le frayeur de l’Antéchrist. Elle aura en ce temps sept portes. A chaque porte, deux anges monteront la garde. » [321]

 

Le portrait de l’Antéchrist.

12-   Ibn Umar rapporte que le prophète (sws) a fait un jour un prêche au cours duquel il parla de l’Antéchrist puis dit : « Je vous mets en garde contre lui ! Dieu n’a point envoyé de prophète qui n’ait pas mis en garde son peuple contre lui. Cependant, je vais vous donner une indication que nul prophète n’a dite à son peuple ! Il est borgne et votre Seigneur ne l’est pas. » [322]

13-   Ibn ‘Umar rapporte aussi que le prophète (sws) a vu en songe l’Antéchrist l’a dépeint à ses compagnons ainsi : « C’est un rouquin corpulent aux cheveux frisés. Il est borgne ; on aurait dit que son œil est un raisin mis en relief… » [323]

14-   Ubada Ibn al-Samit rapporte que le prophète (sws) l’a dépeint ainsi : « L’Antéchrist est un homme de petit taille à la démarche particulière. Il est borgne. Son œil est complètement effacé… » [324]

Il en ressort de ces narrations que l’Antéchrist est borgne, qu’il a un œil exorbité et que l’autre est complètement effacé.

15-   Anas rapporte que le prophète (sws) a dit « Dieu n’a point envoyé de prophète qui n’ait pas mis en garde son peuple contre le borgne menteur. Cependant, sachez qu’il est borgne et que votre Seigneur ne l’est pas et qu’entre ces deux yeux il est écrit : « kafir » (mécréant). Tout croyant pourra le lire. » [325]

Nawawi commente que cette écriture est bien réelle. Dieu, par sa grâce, la fera voir à tous les croyants. Cependant, pour d’autres exégètes, il s’agit là d’une allégorie seulement. [326]

 

Combien de temps la terreur de l’Antéchrist sur terre durera t-elle ?

16-   Nuwas Ibn Sam’an rapporte, dans son long hadith parlant de l’Antéchrist, que les compagnons demandèrent au prophète (sws) : « combien de temps restera-t-il sur terre ? » Il leur dit : « Quarante jours. Un jour aussi long qu’une année, un seconde aussi long qu’un mois, un troisième aussi long qu’une semaine et le reste des jours sera pareil à vos jour d’aujourd’hui ». Ses compagnons lui demandèrent « Ce jour qui est aussi long qu’une année, nous contenterons-nous d’y faire les prières quotidiennes seulement ? » Le prophète (sws) leur repondit : « Non, vous devrez estimer sa durée et faire autant de prières qu’il faudrait. » [327]

Umar Sulayman al-Ashqar estime que « cette dernière réponse du prophète (sws) prouve que les longues journées annoncées seront réellement aussi longues. » [328]       

 

Sous les mains de qui périra-t-il ?

17-   Dans les hadith de Nuwas Ibn Sam’an et Abu Umama qui ont précédé, le prophète (sws) ajoute « …Ensuite, Issa (Jésus-Christ) descendra à proximité du phare blanc à l’est de Damas. Il rattrapera l’Antéchrist à la porte de Ludd et l’y abattra. » [«329]

18-   Abu Hurayra rapporte aussi avoir entendu le prophète (sws) dire : « …Les troupes musulmanes se prépareront alors à le combattre et disposeront leurs rangs ; mais au moment de la prière, Jésus fils de Marie descendra et guidera les fidèles. A sa vue, l’Antéchrist fondra comme fond le sel dans l’eau. S’il le laissait, il aurait fondu jusqu’à la mort. L’envoyé de Dieu, cependant, le tuera et montrera aux musulmans son sang sur la pointe de sa lance. » [330]

 

Les recommandations prophétiques pour  se prémunir de l’Antéchrist

19-   Abu Hurayra rapporte que le prophète (sws) a dit :

« Que celui qui accomplit le dernier tashahhud demande à Dieu de la préserver contre quatre choses : contre le supplice de l’enfer, contre le châtiment de la tombe, contre l’épreuve de la mort et contre la tentation de l’Antéchrist. » [331]

            Ibn Abbas ajoute que le prophète (sws) insistait auprès de ses compagnons pour qu’ils apprennent cette supplication autant qu’il insistait pour qu’ils apprennent le Qur’an. [332]

20-  Nuwas Ibn Sam’an, Abu al-Darda’ ainsi qu’Abu Umama rapporte que le prophète (sws) a dit « Celui qui apprend dix versets du début de la sourate « al-Kahf » [333] sera délivré de l’epreuve de l’Antéchrist. » [334]

21-   Imran Ibn Husayn rapporte que le prophète (sws) a dit « Que celui qui entendra parler de l’apparition de l’Antéchrist s’éloigne de lui. Par Dieu, l’homme ne croira avoir la foi assez forte pour se mesurer à lui, puis il se verra parmi ses adeptes tant ses arguments sont nombreux. » (335]

 


[310] Telle est l’appellation française tirée de la Bible de celui que la Sunna baptise « al-Masih al-dadjal ». Les exégètes expliquent que son appellation par « Masih » est due à l’un de ces deux yeux qui est complètement effacé et son appellation par « dadjal » (trompeur) est due à sa grande fourberie. (al-qiyama al-sughara)

[311] Rapporté par Muslim

[312] Rapporté par Ibn Madja. Al-Albani le juge authentique

[313] Rapporté par Muslim

[314] Rapporté par al-Hakim. Al-Albani le juge authentique

[315] Rapporté par  Muslim

[316] Rapporté par Bukhari et Muslim

[317] Rapporté par Muslim

[318] Rapporté par Muslim

[319] Rapporté par Ahmad

[320] Rapporté par Bukhari et Muslim

[321] Rapporté par Bukhari 

[322] Rapporté par Bukhari

[323] Rapporté par Muslim

[324] Rapporté par Ahmad et Abu Dawud. Al-Albani le juge authentique

[325] Rapporté par Bukhari et Muslim

[326] al-qiyama al-sughra

[327] Rapporté par Muslim et autres

[328] al-qiyama al-sughra

[329] Rapporté par  Muslim et autres

[330] Rapporté par Muslim

[331] Rapporté par Muslim

[332] Rapporté par Muslim

[333] « la caverne ». Sourate 18

334   Les hadith des deux premiers narrateurs sont rapporté par Muslim

[335] Rapporté par Ahmad et Abu Dawud. Al-Albani le juge authentique

 

Repost 0
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 14:31

            De nombreux hadith authentiques annoncent qu’avant l’apparition de l’Antéchrist les musulmans auront à affronter les chrétiens qui seront plus nombreux dans une guerre impitoyable [299]. Ces hadith annoncent aussi que beaucoup de chrétiens se convertiront à l’islam et combattront, avec les musulmans, leurs anciens coreligionnaires ; et c’est justement ces derniers qui conquerront Constantinople.[300]

1-      Nous avons déjà vu dans un hadith précédent regroupant certains signes de l’heure : « …puis vous ferez la trêve avec les Banu al-Asfar [301]. Ils vous trahiront et marcheront sur vous sous quatre-vingt étendards, sous chaque étendard, il y aura douze mille soldats. » [302]

Ce hadith montre le très grand nombre de soldats occidentaux dans cette guerre. Dans un autre hadith, le prophète (sws) dit « Lorsque l’heure arrivera, les Romains seront les plus nombreux. » [303]

            2- Dhu Mikhar rapporte avoir entendu le prophète (sws) dire : « Vous allez faire une alliance de paix avec les Romains et vous combattrez ensemble un ennemi commun. Vous sortirez vainqueurs de cette guerre et vous acquerrez un grand butin. Puis, vous descendrez dans un pâturage plein de collines ; là, un chrétien lèvera la croix et s’écriera : « c’est la croix qui a gagné ! » Un soldat parmi les musulmans s’irritera cette provocation et cassera la croix. Devant cela, les Romains trahiront leur pacte et se rassembleront pour la grande tuerie. Les musulmans se précipiteront alors vers leur armes et combattrons. Dieu fera grâce à cet escadron du rang de martyr. » [304]

Ce hadith développe la cause de la grande tuerie entre les musulmans et les

chrétiens à la fin des temps.

Abu Hurayra rapporte avoir entendu le prophète (sws) dire : « L’heure ne viendra pas que les Romains descendront à Dabiq [305]. Une armée musulmane regroupant des hommes parmi les meilleurs sur terre à cette époque se dépêchera de Médine pour les contrecarrer. Une fois les deux armée en face, les Romains s’écrieront : « Laissez-nous combattre nos semblables qui se sont convertis ! » Les musulmans répondront : « Par Dieu, nous ne laisserons jamais tomber nos frères. » Puis la bataille s’engagera. Un tiers s’avouera vaincu ; plus jamais Dieu ne leur pardonnera. Un tiers mourra ; ils seront alors les meilleurs martyrs aux yeux de Dieu. Et un tiers vaincra ; ils ne seront plus jamais éprouvés et ils conquerront Constantinople. Puis, alors qu’ils auront accrochés leurs épées sur des oliviers et se mettront à se partager le butin de guerre, le diable, lancera faussement parmi eux l’appel suivant :  « l’Antéchrist vous a remplacé dans vos foyers ! » Alors, ils se hâteront à partir. Une fois arrivés au Sham, celui-ci sortira. Les troupes musulmanes se prépareront alors à le combattre et disposeront leurs rangs ; mais au moment de la prière, Jésus fils de Marie descendra et guidera les fidèles. A sa vue, l’Antéchrist fondra comme fond le sel dans l’eau. S’il l’aurait laissé, il aurait fondu jusqu’à la mort, mais l’envoyé de Dieu le tuera et montrera aux musulmans son sang sur la pointe de sa lance. [306]

« Un tiers sera vaincu ; plus jamais Dieu ne leur pardonnera » signifie qu’il y aura parmi les musulmans en ces moments cruciaux une grande apostasie comme nous allons le voir clairement dans le hadith suivant d’Ibn Mas’ud.

            Ce hadiht nous informe que cette grande guerre aura lieu au Sham peu de temps avant l’apparition de l’Antéchrist et que dans les rangs musulmans, il y aura un grand nombre de chrétiens convertis.

2-      Yasir Ibn Djabir raconte : « Un grand vent de sable s’était levé avec violence un jour à Koufa ; alors un homme qui aimait les événements extraordinaires dit à  Ibn Mas’ud : « L’heure est venue ! » Ibn Mas’ud, qui était adossé, s’assit et dit : l’heure ne viendra pas que les gens ne se partagerons plus les héritages et ne se contenteront plus des butins. » puis il montra de sa main la direction de Sham et dit : « un ennemi se rassemblera là bas pour combattre les musulmans. Ces derniers aussi se rassembleront pour la bataille . » Je lui dis : « tu insinues par l’ennemi, les Romains ! Il répondit : « Oui. Il y aura au courd de cette guerre une grande apostasie. Les musulmans engageront dans la bataille un premier escadron qui fera le serment de combattre jusqu’à la mort ou bien la victoire. La nuit tombée, après une dure bataille, les deux camps se replieront sans qu’il n’y ait de vainqueurs ; cependant les hommes de cet escadron périront. Les musulmans engageront alors un second escadron qui fera le même serment puis un troisième, et à chaque fois les deux camps se replieront la nuit sans qu’il n’y ait de vainqueurs ; cependant les hommes de ces escadrons tomberont aussi. Le quatrième jour, le reste des musulmans se lèvera et combattra jusqu’à la victoire finale. L’engagement sera  terrible ; comme jamais cela n’a été vu ! Les oiseaux qui voleront dans les airs à proximité du champ de bataille tomberont morts. A la fin de cette guerre, il ne restera d’une famille de cent membres qu’un seul survivant ; Quel butin pourrait consoler alors quiconque ? Et quel héritage se partager ? En ces mêmes moments, les survivants entendront un cri leur annonçant un malheur plus grand : « l’Antéchrist vous a remplacé  parmi vos enfants ! » Ils abandonnerons alors tout et retournerons chez eux. Ils enverrons en éclaireurs dix cavaliers. Le prophète (sws) disait : « Je connais leurs noms, les noms de leurs pères ainsi que la couleur de leurs chevaux. Ce seront parmi les meilleurs hommes sur terre en ces temps-las. » [307]

Ce hadith nous renseigne sur l’ampleur de cette guerre et le grand nombre de morts parmi les deux camps.

            5- Abu al-Darda’ rapporte que le prophète (sws) a dit : « La capitale des musulmans le jour de la grande tuerie sera Damas, une des meilleures ville du Sham » [308]

            6- Abu Hurayra rapporte que le prophète (sws) a dit : « Avez-vous déjà entendu parler d’une ville dont une partie est sur terre et l’autre partie en mer ? » Ses compagnons lui dirent : oui, ô messager de Dieu ! » il dit alors « L’heure ne viendra pas que soixante-dix mille musulmans parmi les fils d’Isaac la conquerront. Lorsqu’ils arriveront, ils ne combattront pas avec leurs armes ni ne lanceront des flèches ; ils diront : La ilaha illa-llah wa-llahu akbar » (Il n’y a pas de divinité sinon Dieu. Dieu est grand) et la première partie qui est en mer tombera. Puis, ils diront une seconde fois : « la ilaha illa-llah allau akbar » et la seconde partie tombera. Puis, ils diront une troisième fois « la ilaha illa-llah allau akbar » et ils l’investiront en bénéficiant de son butin. Puis, alors qu’ils seront en train de partager le butin, ils entendront un cri : « l’Antéchrist est sorti ! Alors, ils abandonneront tout et reviendront. » [309]

                        Pourles exégètes, cette ville n’est autre que Constantinople comme l’a indiqué le hadith d’Abu Hurayra susdit.

                        Ce hadith nous informe du grand nombre de chrétiens qui se convertiront à l’Islam à la fin des temps.


[299] le mot emprunté par le prophète (sws) pour dépeindre cette grande guerre est le mot  « malhama » qui signifie « boucherie. »

[300] comme nous l’avons déjà vu dans le premier chapitre, Constantinople a été conquise par les musulmans, une première fois, en l’an 1453 et elle sera conquise une seconde fois quelques temps avant l’apparition de l’Antéchrist comme nuos allons le voir dans ce point. Ahmad Shakir considèrent que les musulmans ont perdu cette ville depuis que Kemal Ataturk a fondé au début du xx ième siècle la République laïque de Turquie.

[301] int. « les fils de blonde » : Nom que donnaient jadis les Arabes aux Romains. On pourrait comprendre à travers cette appelation ou celle de « Romains » les Occidentaux d’une façon générale.

[302] Rapporté par Bukhari

[303] Rapporté par Muslim

[304] Rapporté par Abu Dawud et autes. Al-Albani le juge authentique.V. al-qiyama al-sughra

[305] Ville de Syrie proche d’Alep.

[306] Rapporté par Muslim

[307] Rapporté par Muslim

[308]Rapporté par Abu Dawud et autres. Al-Albani le juge authentique. V. al-qiyama al-sughra

[309] Rapporté par Muslim

 

Repost 0
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 14:29

      Enormément de hadith authentiques affirment qu’avant la fin du monde, un calife pieux et fort sera suscité pour répandre la justice et l’équité sur terre autant qu’elle a été remplie d’injustice et d’oppression auparavant. Ce Mahdi attendu sera issue de la descendance du prophète (sws) et il se nommera Muhammad Ibn ‘Abdallâh. Voici quelques hadith à son égard :

1- Ali Ibn Abi Talib et Ibn Mas’ud, entre autres compagnons, rapportent que le prophète (sws) a dit ; « S’il ne restait de ce monde qu’un jour, alors Dieu allongera ce jour pour y envoyer un homme de ma progéniture. Son nom sera pareil à celui de mon père ; il remplira la terre de justice et d’équité autant qu’elle aura été emplie auparavant d’injustice et d’oppression. »[290]

2-      Ali Ibn Abi Talib rapporte que le prophète (sws) a dit « Le Mahdi sera de ma famille. Dieu le rendra apte [291] en une nuit. » [290]

3-      Abu Sa’id rapporte que le prophète (sws) a dit : « A la fin des temps, le Mahdi apparaîtra. Dieu lui fera descendre la pluie et épanouir la terre. Il dispensera les biens sans compter. En son temps, les troupeaux se multiplieront et la nation prospèrera. Il restera sept ou huit ans. »[293]

4-      Djabir  Ibn Abdallah rapporte que le prophète (sws) a dit :  « lorsque Jésus descendra, leur émir (le Mahdi) lui dira : « Je vous en prie, guidez-nous la prière ! Jésus lui répondra : « Non ! Dieu a fait grâce à cette nation d’avoir l’un d’eux pour guide. » [294]

Remarques importantes

a.      La croyance sunnite au Mahdi attendu se résume à ce qui est rapporté dans les hadith prophétiques à son égard. Dans certaines autres hadith que nous n’avons pas mentionnés, il est dit que le Mahdi sera issu plus précisément de la branche hassanide parmi les enfants de Fatima, qu’il aura le front dégarni et le nez fin et qu’il apparaîtra en Orient.

 

b.      Certains musulmans lettrés ont réfuté la croyance au Mahdi sous prétexte que les hadiths qui parle de lui sont forts douteux et que pas un seul n’est rapporté dans l’un des deux Sahih. Pour eux, cette croyance populaire s’est probablement infiltrée dans les milieux sunnites sous l’influence de chiites. Pour les imams sunnites, cette attitude étrange de rejet laisse apparaître de très grandes lacunes en matière de hadith chez les négateurs du Mahdi ; en effet les érudits en matière de hadith ont clairement discerné entre ce qui est établi authentique et ce qui ne l’est pas. D’autre part, les hadith authentiques qui parlent de l’apparition du Mahdi sont très nombreux. Enfin, il est important de souligner que le fait que Bukhari ou Muslim ne rapportent pas un hadith dans leurs recueils ne signifie pas nécessairement qu’il soit apocryphe. ‘Umar Sulayman al-Ashqar affirme que ces quelques contestataires ne sont, en réalité, même pas en mesure de faire une critique digne de ce nom. [296]

 

c.       « Le Mahdi attendu » dans la croyance chiite a une connotation toute autre. Pour eux, le Mahdi dont ils attendent le retour est leur douzième imam, Muhammad Ibn al-Askari, qui se serait caché en l’an 874 dans une grotte à Samarra alors qu’il n’avait que cinq ans. [297]       

 

             ‘Umar Sulayman al-Ashqar, à l’instar de nombreux savants, déclare que cette croyance concernant le retour de ce dernier n’est qu’une légende dépourvue de tout fondement. [298]

 

d.      A noter qu’à travers l’histoire de l’Islam, aussi bien en milieu sunnite qu’en milieu chiite, plusieurs fourbes imposteurs ont prétendu être le fameux « Mahdi attendu » et ont causé bien du tort à l’islam. Parmi les plus tristement célèbres, nous citerons ‘Ubaydullah Ibn Maymun (m. 934) qui est le fondateur de la dynastie chiite des Fatimides et Muhammad Ibn Tumart (m.1130) qui est le fondateur de la dynastie des Almohades au Maghreb.


[290] Rapportés par Abu Dawud et autres. Al-Albani les juge authentique. V. al-silsila al-sahiha

[291] Le terme que nous avons traduit par apte est en arabe « yuslihuhu » qui semble avoir le sens de «  le rendre apte [à accomplir la mission pour laquelle il est prédestiné] »

[292] Rapporté par Ahmad et autres. Al-Albani le juge authentique. V. al-silsila al-sahiha

[293] Rapporté par al-Hakim et autres. Al-Albani le juge authentique. V. al-silsila al-sahiha

[294] Rapporté par Muslim sans le rajout entre parenthèses qui est Rapporté par Ibn Usama. Ibn al-Qayyim le juge acceptable.

[295] in-al-qiyama al-sughra

[296] al-qiyama al-sughra

[297] Dictionnaire historique de l’islam

[298] al-qiyama al-sughra

Repost 0
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 14:27

Bismillahir rahmanir rahim

1-
     
Généralement, les érudits ne citent dans ce volet que les dix signes rapportés dans le hadith de Hudayfa Ibn Usayd al-Ghifari Ibn Usayd al-Ghifari qui déclare : « Nous discutions lorsque le prophète (sws) vint vers nous et nous demanda : « sur quoi êtes-vous en train de converser » ? Nous dîmes : « Nous parlions des signes de la fin du monde. » Le prophète (sws) dit alors : Elle n’aura pas lieu avant que vous ne voyiez dix signes- et il cita la fumée, l’Antéchrist, la bête, le lever du soleil à partir de l’Ouest, la descente de Jésus depuis le ciel, Gog et Magog, trois cataclysmes, l’un en Orient, l’autre en Occident et le troisième dans la presqu’île arabique. Le dernier sera un feu qui apparaîtra, proviendra du Yémen et acculera les hommes vers la terre de rassemblement » [288] cependant, dans cet ouvrage, j’ai préféré ajouter à ceux-là les signes qui apparaîtront dans le même laps de temps, à commencer par la venue du Mahdi qui coïncidera vraisemblablement avec la descente de Jésus sur terre.

 

2-      Les exégètes font remarquer que les dix signes rapportés dans le hadith de Hudhayfa Ibn Usayd al-Ghifari susdit ne sont pas ordonnés dans le temps. Cependant, il semblerait, d’après l’ensemble des textes que l’apparition de l’Antéchrist soit le premier des signes majeurs qui annoncent un changement notaire dans l’histoire de la terre ; cela poursuivra par la descente de Jésus puis l’invasion de Gog et Magog et se terminera par la mort de Jésus. Le lever du soleil à partir de l’Ouest, par contre, est le premier des signes majeurs qui annoncent un changement notaire dans le Cosmos ; cela se poursuivra vraisemblablement par la sortie de la bête qui rappellera aux hommes leurs crimes et se terminera par le feu qui acculera les hommes vers la terre du rassemblement. Restent la fumée et les trois cataclysmes dont aucun texte, à ma connaissance, ne semble en mesure de préciser l’ordre chronologique exact. (voir kitab al-iman, alqiyama al-sughra et ashrat al-sa’a)

 

3-      Lorsque  les signes majeurs de la fin du monde commenceront à apparaître, ils se succèderont tellement vite qu’on pourrait penser que rien ne les sépare dans le temps. Anas rapporte que le Prophète (sws) a dit : « Les signes manifestes sont comme des billes enfilées dans une chaîne. Lorsque la chaîne casse, elles s’égrèneront les unes après les autres. »  [289]

 

 

 

Tiré du livre : prophéties et signes de la fin du monde

Auteur : Zerrouk CHERIF-ZAHAR

 


[288] Rapporté par Muslim et autres

[289] Rapporté par al-Hakim et autres. Al-Albani le juge authentique. (in al-qiyama al sughra). La même narration est aussi rapportée de source authentique par Ahmad et Tabarani, le premier par le biais d’Ibn ‘Amr, et le second par le biais d’Abu Hurayra. (in ashrat al-sa’aa)

Repost 0