Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 14:23

            Abu Hurayra rapporte que le prophète (sws) a dit : « La terre régurgitera des portions en son sein telles des colonnes en or et en argent. Le tueur se dira alors « c’est pour cela que j’ai tué ! » Celui qui aura rompu ses liens de parenté se dira : pour cela, j’ai rompu mes liens ! » Puis ils le laisseront et n’en prendront rien. » [283]

 

Les animaux et les objets parleront aux hommes

            Abu Hurayra et Abu Sa’id rapportent que le prophète (sws) a dit : « L’heure ne viendra pas que les animaux parleront aux hommes. Le fouet de l’homme et ses sandales l’informeront de ce que sa femme a fait en son absence. » [ 284]

            Umar Sulayman al-Ashqar commente que cela pourrait s’agir de quelque chose d’extraordinaire qui se déroulera exactement tel que décrit le prophète (sws), comme il pourrait s’agir d’un progrès technologique grandiose qui permettra aux hommes de comprendre le langage des animaux et feront parler les objets comme c’est le cas aujourd’hui avec la radio et la télévision. [285]

 

La terre ne produira rien malgré l’abondance des pluies

            Abu Hurayra  rapporte que le prophète (sws) a dit : « La sécheresse n’est pas le fait qu’il ne pleut pas ! Mais qu’il  pleut abondamment sans que la Terre ne produise rien. » [286]

            L’imam Muslim a classé ce hadith dans son Sahih dans ce chapitre consacré aux signes de l’heure. Peut-être s’était-il référé dans cela au hadith suivant : Anas rapporte que le prophète (sws) a dit : « L’heure ne viendra pas qu’il pleuvra à torrent mais la terre ne produira rien. » [287]

 


 

 [283] Rapporté par Muslim

[284] Rapportés par Ahmed. Al-Abani le juge authentique

[285] al-qiyama al-sughra

[286] Rapporté par Muslim

[287] Rapporté par Ahmad

 

           

 

 

 

Repost 0
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 14:20

            Ibn Mas’ud et Abu Hurayra rapportent au prophète (sws) par des propos analogues ces dires : « Parmi les signes de l’Heure : le grossissement des croissants de nouvelles lunes. On prendra le croissant d’un jour pour celui de deux jours. » [276]

            Ce hadith est aussi rapporté par Anas ainsi : « Parmi les signes de l’heure : on prendra le croissant d’un jour pour celui de deux jours, les mosquées seront considérée comme des allées et la mort subite apparaîtra. » [277]

            Yusuf al-Wabil explique cela par le fait que dans nombre de pays musulmans, la mosquée est devenue un lieu de visite et d’admiration de l’architecture ancienne par les touristes étrangers. [279]

 

Le grand dévoilement de l’Euphrate

1-      Abu Hurayra rapporte que le prophète (sws) a dit « L’heure ne viendra pas que l’Euphrate ne dévoile une montagne d’or pour laquelle les gens s’entretueront. Et bien que quatre vingt dix neuf sur cent mouront, chacun d’eux se dira : « Peut-être serais-ce moi l’unique survivant. »

2-      Ubayy Ibn Ka’b rapporte que le prophète (sws) a dit : « Bientôt l’Euphrate laissera apparaître une montagne d’or. Que celui qui sera présent n’en prenne rien ! » [281]

Umar Sulayman al-Ashqar explique que le dévoilement de cette montagne est dû soit au dessèchement du fleuve en question soit au déplacement de son cours. Et l’interdiction du prophète (sws) de prendre quoi que ce soit de cet or est due aux grandes tueries qui surgiront alors. [282]

 

            Remarque : Selon Harun Yahya, des images prises par satemmite auraient indiqué la présence de grandes masses d’or dans le lit de l’Euphrate.


[276] Rapporté par Tabarani. Al-Albani le juge authentique

[277] Rapporté par Tabarani. Al-Albani le juge bon

[278] Rapporté par Khuzayma. Al-Albanî le juge bon

[279] ashrat al-sa’a

[280] Rapporté par Bukhari

[281] Rapporté par Muslim

[282] al-qiyama al-sughra

 

 

Repost 0
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 14:18

            Abu Hurayra rapporte que le prophète (sws) a dit «  La fin du monde n’aura pas lieu que la péninsule arabique ne re devienne un ensemble de prairie et de fleuves. » [268]

            Certains exégètes contemporains interprètent ce hadith par ce que l’on voit aujourd’hui en Arabie comme puits qui jaillissent et cultures florissantes. Mais pour d’autres, ce hadith est autrement plus fantastique que cela. Zandani relate les propos d’éminents géologues contemporains qui certifient que la péninsule arabique fut durant l’ère glacière véritablement verte de prairies et de fleuves et qu’avec le retour de cette ère géologique, elle le redeviendra aussi. Zandani raconte dans une de ces conférence : «  J’ai une fois dit à l’un d’eux : « Comment le prophète (sws) a-t-il donc su qu’elle était verte de prairie et de fleuves ? » Il m’a répondu : « Il adu le savoir par le biais des savants perses ou égyptiens. Ils avaient une très grande civilisation. » Je lui ai alors rétorqué : « Et qui selon vous lui a fait savoir qu’elle le redeviendra ?! A ces mots, le géologue qui était débout, s’assit et mit sa main sur son front, puis après quelques instants, il murmura : « je ne vois pas ! »

 

La venue d’al-Qahtani et du Djahdjah

1-      Abu Hurayra rapporte que le prophète (sws) a dit : « L’heure ne viendra pas que n’apparaisse un homme issu de Qahtah (269] qui conduira les gens de son bâton. » [270]

« Il conduira les gens de son bâton. », expliquent les exégètes, est une parabole pour signifier qu’il les mènera d’une main de fer et qu’ils se soumettront à ses ordres. Mais, est-ce qu’il les conduira vers le bien ou bien vers le mal ? Telle est la question-souligne ‘Umar Sulayman al-Ashqar car- dit-il- aucun hadith prophétique ne l’indique. [271]

            Cependant, Ibn Hadjar cite dans son Fath al-Bari certains propos de compagnons du prophète (sws) qui affirment qu’il s’agit bien d’un calife vertueux. [272]

2-      Abu Hurayra rapporte aussi que le prophète (sws) a dit : « La nuit et le jour ne s’arrêteront pas de tourner q’un homme (parmi les mawali [273] dit « al-Djahdjah » règnera. » [274]

Beaucoup d’exégètes ont  assimilé ce Djahdjah à l’homme de Qahtan. Cependant, ce dernier est un Arabe de pure souche comme en témoigne son origine et l’autre n’en n’est pas un comme en témoigne le rajout rapporté par Tirmidhi et Ahmad. [275]

 


[268] Rapporté par Muslim

[269] Qahtan est l’ancêtre éponyme des Arabes de sud ou Yéménites.

[270] Rapporté par Bukhari et Muslim

[271] al-qiyama al-sughra

[272] in ashrat al-sa’a

[273] pluriel de mawla; attribut donné de l’islam aux convertis non arabes qui avaient étés affiliés à une tribu arabe par le lien de rattachement (al-wali)

[274] Rapporté par Muslim. Le rajout entre parenthèses est rapporté par Tirmidhi et Ahmad de source authentique.

[275] in ashrat al-sa a et al-qiyama al-sughara

 

 

Repost 0
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 14:37

1-      Aïsha rapporte que le prophète (sws) a dit : « Ma Nation se punie à la fin des temps par un engloutissement, une métamorphose et un jet de projectiles. » elle lui dit : « Serons-nous anéantis alors que parmi nous, il y a des vertueux ? ! » Il répondit « Oui, lorsque la bassesse se propagera. » [261]

2-      Sahl Ibn Sa’ad rapporte que le Prophète (sws) a dit : « Ma nation sera punie à la fin des temps par un engloutissement, une métamorphose et un jet de projectiles. » Certains lui dirent : « Quand cela aura-il lieu ô messager de Dieu ? » Il dit « Lorsque la musique et les filles de mœurs légères se propageront. » [262]

3-      Abu Malik rapporte que le Prophète (sws) a dit : « Il y aura des gens parmi ma nation qui légaliseront la luxure, la soie, le vin et la musique ; certains descendront au pied d’une tour et lorsque le soir le pauvre vient les solliciter pour quelques besoins, ils lui diront : « reviens demain ». Dieu les frappera alors de nuit et fera tomber la tour sur eux. D’autres seront transformés en singes et en porcs jusqu’au jour dernier. » [263]

4-      Abu Malik rapporte aussi que le prophète (sws) a dit «  Des gens de ma nation boiront le vin qu’ils nommeront autrement ; des musiciens devant eux leur animeront des concerts. Dieu les engloutira alors la terre et transformera certains autres en singes et en porcs. » [264]

Ce hadith fantastiques englobent un ensemble de vérités parmi lesquelles la prophétie que la bassesse se propagera parmi des membres de sa Nation au point que les musulmans se permettront-comme on le constate aujourd’hui plus que de tout temps- la luxure, le vin et la musique. Le portrait que donne le prophète (sws) semble décrire ces boîte de nuit qui poussent en pays musulmans à la grande stupéfaction des vertueux comme des champignons. Le pouvoir corrompu semble légaliser cette débauche. Il nous reste plus qu’à prier le Seigneur de nous préserver des malheurs qu’il a promis contre ces dépassements.

            L’engloutissement par la terre-commentent certains exégètes- a eu lieu à travers l’histoire dans plusieurs pays d’Orient et d’Occident. Mais, il ne s’agit là que d’un simple avant goût de ce que sera le châtiment terrible de l’au-delà. C’est surtout un avertissement certain pour les pervers afin qu’ils retournent vers Dieu et se conforment à ses lois.

            Pour les exégètes, la métamorphose promise aux pécheurs en singe et en porcs est de deux types : une métamorphose réelle comme celle qui a touché jadis certains pécheurs parmi les fils d’Israël  qui avaient profanés la sacralité du sabbat et une métamorphose des mœurs seulement. Cette dernière métamorphose sera certainement perceptible par le fait que les pervers musulmans ressembleront dans leurs habitudes aux singes-dont la particularité est d’imiter bêtement les attitude des autres- et aux porcs-dont la particularité est de n’avoir aucune jalousie pour sa femelle. Ce type de métamorphose se concrétise chez les pervers musulmans de plus en plus ; l’autre, la transformation physique, se réalisera vraisemblablement lorsque la dépravation morale atteindra son regrettable apogée.[265]

 

Le siège des musulmans à Médine.

            Ibn Umar rapporte que le prophète (sws) a dit  «  Bientôt, les musulmans seront acculés à Médine au point que leur plus lointaine défense sera cantonnée à Silah » [266]

Silah est un emplacement proche de la ville de Khaybar à quelques cent cinquante kilomètres au nord de Médine. Pour les exégètes, ce siège n’a pas encore eu lieu. Certains pensent qu’il s’agit du siège qui aura lieu du temps de l’Antéchrist. Cependant, il n’est pas impossible que cela se produise avant. Dans un autre hadith, le prophète (sws) annonce : « A ses débuts, l’Islam était incompris et ses adeptes considérés étrangement. Et c’est ainsi qu’il redeviendra un jour, autant qu’à ses débuts. Ses adeptes seront alors rassemblés au Hedjaz comme se replie le reptile dans son trou . » [267]

 

Le fait que la péninsule arabique redevienne un ensemble de prairie vertes et de fleuves.

            Abu Hurayra rapporte que le prophète (sws) a dit «  La fin du monde n’aura pas lieu que la péninsule arabique ne re devienne un ensemble de prairie et de fleuves. » [268]

            Certains exégètes contemporains interprètent ce hadith par ce que l’on voit aujourd’hui en Arabie comme puits qui jaillissent et cultures florissantes. Mais pour d’autres, ce hadith est autrement plus fantastique que cela. Zandani relate les propos d’éminents géologues contemporains qui certifient que la péninsule arabique fut durant l’ère glacière véritablement verte de prairies et de fleuves et qu’avec le retour de cette ère géologique, elle le redeviendra aussi. Zandani raconte dans une de ces conférence : «  J’ai une fois dit à l’un d’eux : « Comment le prophète (sws) a-t-il donc su qu’elle était verte de prairie et de fleuves ? » Il m’a répondu : « Il adu le savoir par le biais des savants perses ou égyptiens. Ils avaient une très grande civilisation. » Je lui ai alors rétorqué : « Et qui selon vous lui a fait savoir qu’elle le redeviendra ?! A ces mots, le géologue qui était débout, s’assit et mit sa main sur son front, puis après quelques instants, il murmura : « je ne vois pas ! »

 

La venue d’al-Qahtani et du Djahdjah

1-      Abu Hurayra rapporte que le prophète (sws) a dit : « L’heure ne viendra pas que n’apparaisse un homme issu de Qahtah (269] qui conduira les gens de son bâton. » [270]

« Il conduira les gens de son bâton. », expliquent les exégètes, est une parabole pour signifier qu’il les mènera d’une main de fer et qu’ils se soumettront à ses ordres. Mais, est-ce qu’il les conduira vers le bien ou bien vers le mal ? Telle est la question-souligne ‘Umar Sulayman al-Ashqar car- dit-il- aucun hadith prophétique ne l’indique. [271]

            Cependant, Ibn Hadjar cite dans son Fath al-Bari certains propos de compagnons du prophète (sws) qui affirment qu’il s’agit bien d’un calife vertueux. [272]

2-      Abu Hurayra rapporte aussi que le prophète (sws) a dit : « La nuit et le jour ne s’arrêteront pas de tourner q’un homme (parmi les mawali [273] dit « al-Djahdjah » règnera. » [274]

Beaucoup d’exégètes ont  assimilé ce Djahdjah à l’homme de Qahtan. Cependant, ce dernier est un Arabe de pure souche comme en témoigne son origine et l’autre n’en n’est pas un comme en témoigne le rajout rapporté par Tirmidhi et Ahmad. [275]

 


[261] Rapporté par Tirmidhi. Al-Albani le juge authentique

[262] Rapporté par Ibn Madja. Al-A Albani le juge authentique

[264] Rapporté par Ibn Madja. Al-Albani le juge authentique

[265] ashrat al-sa’a

[266] Rapporté par Abu Dawud et autres. Al-Albani le juge authentique

[267] Rapporté par Muslim

[268] Rapporté par Muslim

[269] Qahtan est l’ancêtre éponyme des Arabes de sud ou Yéménites.

[270] Rapporté par Bukhari et Muslim

[271] al-qiyama al-sughra

[272] in ashrat al-sa’a

[273] pluriel de mawla; attribut donné de l’islam aux convertis non arabes qui avaient étés affiliés à une tribu arabe par le lien de rattachement (al-wali)

[274] Rapporté par Muslim. Le rajout entre parenthèses est rapporté par Tirmidhi et Ahmad de source authentique.

[275] in ashrat al-sa a et al-qiyama al-sughara

 

 

           

 

 

 

Repost 0
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 14:26
Les femmes musulmanes américaines aujourd'hui redécouvrent l'Islam primitif comme indiqué par Allah, (Dieu), au prophète Muhammad (sws), il y a plus de 1.400 ans, mais sans contradictions l'une des cultures héréditaire. En conséquence elles s'engagent essentiellement dans toute la vie un exercice de redécouvrir leurs propres individus - ce que signifie il pour être un humain, un musulman, et plus ainsi, une femme musulmane. Le port d'une tête-bâche (hijab) est une part importante de leur voyage spirituel.
Une des questions les plus communes aujourd'hui, demandé par les musulmans et les non-Musulmans de même, est : " ; Pourquoi  les femmes musulmanes couvrent leurs têtes ? » La réponse est très simple - les femmes musulmans observent le hijab parce qu'Allah leur a dit de faire ainsi "Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux." (s33V59)

L'habillement et le hijab modestes sont des précautions pour éviter des violations sociales. Les vers suivants du Qur'an accentuent que ceci n'est pas limité aux femmes seulement.
 " Ô femmes du Prophète! Celle d'entre vous qui commettra une turpitude prouvée, le châtiment lui sera doublé par deux fois! Et ceci est facile pour Allah. 
 Et celle d'entre vous qui est entièrement soumise à Allah et à Son messager et qui fait le bien, Nous lui accorderons deux fois sa récompense, et Nous avons préparé pour elle une généreuse attribution."
(24:30-31)

Selon l'ibn Abdullah de Jabir, quand il a demandé au prophète (sws), au sujet du regard fixe d'un homme tombant par distraction sur un femme étrange, le prophète répondu, " ; Tournez votre chemin" de yeux ; (Musulmans). Dans une autre tradition, le prophète (sws) a réprimandé pour regarder encore une femme - il a dit, le deuxième regard est de Satan
Repost 0
Published by brochure whyislam - dans Message en une minute
commenter cet article
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 14:44

Cette île était alors régie par des gouverneurs nommés par Constantinople. L’amiral de la flotte chargée de la défense de l’île, Euphémius, sachant que l’empereur avait ordonné sa mort, tua le gouverneur, et se déclara souverain de la Sicile. Sentant le péril bientôt venir, il alla solliciter en Afrique la protection des musulmans et en revint avec une armée. Mais, l’accord rompu peu après, cette armée opéra ensuite pour son propre compte, et termina, après quelques années de lutte, la conquête de la Sicile par la prise de Palerne (212 à 217 Hégire)*.

Tous les actes de dévastations reprochés aux Arabes par les chroniqueurs latins étaient une pratique courante et universelle, communes à toutes les nations d’alors*.

Les Normands firent bien pire : appelés à la rescousse contre les Arabes, ils pillèrent consciencieusement l’Italie et la Sicile avec une férocité monstrueuse (1016/1072).

Il faut donc pas juger le passé avec des yeux et critères moraux du présent.

Repost 0
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 14:32

 

 

La très grande majorité des auteurs occidentaux qui ont écrit sur l’Islam, ont imposé l’idée du « sabre de l’Islam ». Cela va de la couverture (« L’Islam » de René Kaliski) aux insinuations perfides et calomnieuses d’un « Mahomet » de Maxime Rodinson en passant par les insanités du prêtre jésuite Henri Lammens (ce qui est plus grave).

L’histoire nous apprend cependant que l’Islam n’a pas été imposé, il est propagé chez des hommes et femmes libres de choisir. Oui, l’Islam a accumulé des victoires militaires. Des victoires foudroyantes même. Et alors ?

Remplaçons l’imaginaire et les fantasmes par des faits, historiques et vérifiables.

La première bataille livrée par les musulmans, exilés à Médine, était celle de « Badr » : voulant se dédommager de leurs biens confisqués par les mecquois, ils voulurent attaquer une caravane mecqoise. Mais au lieu de cela, ils se trouvèrent face à une armée bien plus nombreuse et puissante que la leur : ils gagnèrent malgré tout ce combat contre l’armée mecquoise ; La deuxième bataille, connue sous le nom de « Ohod », est un combat de défense contre offensive mecquoise, près de Médine. La troisième qualifiée de « Bataille du fossé » fut simplement un siège inefficace de Médine (la ville du prophète) par l’armée mecquoise. Et à chaque fois, ces mecquois ne venaient pas à Médine pour la qualité de ses dattes ! Ils ont traversé des centaines de kilomètre en direction de Médine, avec l’objectif clair d’exterminer l’Islam naissant .

Donc il est, pour le moins, inconvenant d’accuser les musulmans d’avoir été à chaque fois agresseurs, simplement parce que victorieux !

Lorsque l’armée musulmane s’est attaquée aux géants qu’étaient alors la Perse et Byzance : à chaque fois c’était contre une armée colonialiste, sans aucune opposition des habitants des régions dominées par ces puissances, et qui l’accueillaient souvent comme libératrice. Tout comme en Espagne, la population considérait les musulmans comme une armée libératrice, car elle a combattu non une armée espagnole, mais comme chacun le sait, une armée germanique, les oppresseurs WISIGOTHS ; Le général musulman Tarek a été appelé à l’aide par une délégation espagnole. A leur demande, il traversa le détroit, stationna avec ses 7000 hommes sur ce qui porte maintenant son nom : Gibraltar (arabe Djebr al Tarek- rocher de Tarek). Peut-on concevoir conquérir un pays comme l’Espagne ainsi équipé ? Ou fut-il accueilli en sauveur par la population, qui comme à Tolède, lui ouvrit elle même les portes de la ville ? Il faut arrêter ces informations calomnieuses. L’histoire est là pour attester des faits : l’Islamisation de l’Espagne ne porte pas l’empreinte d’une force, mais se compare au sillage laissé par les mouvements de Tarek, puis d’autres ensuite.

Repost 0
Published by Mohammad Amine Alibhaye - dans Le Sabre ou le pouvoir de l’Islam
commenter cet article
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 15:17

 

Quand aux shî’ites, ils ne se réfèrent pas aux recueils de hadiths comme celui de Boukhari ou Muslim,..

 

Ils ont leurs propres versions qui sont eux plus fiables que celles des gens de la sunna, du fait qu’elles sont rapportées par les imâms de la famille du Prophète (sws).

 

Leurs conditions pour pouvoir rapporter le hadith étant :

1.      Le transmetteur doit être imâmite, de confiance, honorable et fiable ;

2.      Une continuité dans la chaîne des transmetteurs jusqu’à l’imam infaillible !

 

Mais les Zaydites et d’autres les ont contredit à ce sujet en disant : La transmission d’un rapporteur de confiance, honorable et fiable est acceptée même s’il n’est pas imâmite.

 

Pour ce qui est de leur condition que le transmetteur soit de confiance, nous trouvons des contraditions frappantes, par exemple :

 

1.      Zurât Ibn A’yun :

 

On constate que ‘Abd al-Husayn dit, pour la défense de Zurârat, dans « al-Muja’at », alors qu’il est le plus éminent transmetteur d’après Jafar al-Sadiq :

« Nous ne lui avons rien trouvé de ce qui a été imputé comme reproche. Tout cela n’est qu’outrage et hostilité de leur part. »

 

Si ce n’est que d’autres livres shi’ites affirment, d’après Zurârat, de la bouche de ja’far en personne :

« Zurarat a menti sur moi, qu’Allah maudisse Zurârât, qu’Allah maudisse Zurârât, qu’Allah maudisse Zurârât ! »

 

Et il a dit :

« Si Zurârat est malade est malade, ne le visite pas et s’il meurt, n’assiste pas à son enterrement. Zurarat est pire que les Juifs et les Chrétiens. »

 

Et il a dit :

« Certes, Allah (swt) a bouleversé le cœur de Zurarat. »

 

2.      Hishâm ibn al-Hakam:

 

Abd al-Husayn al-Musawi a dit à son sujet dans “al-Muraja’at”:

« Ceux qui veulent éteindre la lumière d’Allah émanant de Ses lustres l’ont accusé d’anthropomorphisme par jalousie et hostilité envers les membres de la famille du Prophète alors que nous connaissons mieux que tout son école juridique. »

Repost 0
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 15:13

Pour ce qui est de la Sunna prophétique, il s’agit de la seconde source après le Qur’an pour les gens de la Sunna et de l’unité. Elle incarne l’ensemble des paroles et actes du Prophètes (sws) et s’y trouve aussi le commentaire du Qur’an.

 

C’est pour cela que les gens de la sunna sont honorés par leur appartenance à la Sunna prophétique en appliquant le testament de leur Prophète (sws) qui a dit :

«Tenez-vous en à ma Sunna. »

 

Les fondements auxquels se réfèrent les gens de la Sunna sont les recueils de hadiths comme celui de Bukhari et de Muslim, qui tous deux ne comportent que des hadiths authentuques !

 

Il y a d’autres livres dans lesquels les versions authentiques et d’autres apocryphes sont mélangées tels que le « Musnad », « al-Muwatta » et les livres d’Abû Dawud, Tirmidhî, Tabarî, Ibn Maja, Ibn Hibban,…

 

Cela étant, la simple assignation de la source du hadith à ses livres ne suffit pas SANS vérification de l’authenticité de sa version, sa chaîne de transmission, ainsi que ses transmetteurs. Exception faite pour Bukhari et Muslim.

 

Repost 0
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 14:45

1. CAT STEVENS : (Maintenant Yousuf Islam). Britannique, anciennement Chrétien, et chanteur pop mondialement célèbre. (converti à l’Islam en 1973). Dirige maintenant un centre d’entre aide musulman à Londres.

« Il serait injuste de juger l’Islam à la lumière du comportement de certains mauvais musulmans, qui eux, seront toujours montrés sur les médias. C’est comme si on jugeait une voiture comme mauvaise parce que le conducteur de la voiture a bu et est rentré dans un mur. L’Islam guide tout  être humain dans tous les aspects de la vie quotidienne- dans ses dimensions physiques, mentales et spirituelles. Mais nous devons rechercher les sources de ces instructions : le Coran et l’exemple du Prophète. Alors nous pouvons voir l’Islam idéal.

            2. Ahmed Holt : Haute fonctionnaire Civile Britannique. A voyagé considérablement à la recherche de la vérité divine. S’est beaucoup dépensé dans la recherche et l’étude comprative du Judaïsme, de la Chrétienté et de l’Islam. (Converti à l’Islam en 1975).

« L’Epée de l’Islam » n’est pas une éppée d’acier. Je peux avancer cela par expérience, car l’épée de l’Islam m’a frappé au plus profond de mon être, en mon propre cœur…Et…non, cela n’a pas entraîné ma mort, mais au contraire, a fécondé une vie nouvelle ; cela a prouvoqué une prise de conscience, et m’a forcé à m’interpeller sur des sujets comme : qui suis-je et que suis-je et pourquoi j’existe ? »

            3. Bogdan Kopanski :(maintenant Bogdan Ataoullah Kopanski) : Américain, d’origine polonaise. Docteur en Histoire Politique :

A fait parcours très intéressant vers l’Islam et a affronté de sévères épreuves ; a été deux fois emprisonné par le régime Communiste Polonais (1965, 1981-82).

Converti à l’Islam en 1974.

«  Quand j’avais 12 ans, je rejetais la foi contradictoire et illogique de l’Eglise. Deux année plus tard, en 1962, j’ai été fasciné par la lutte victorieuse des musulmans algériens contre le colonialisme français. C’était la première « flèche  de l’Islam » à me toucher. Durant mes études secondaires et à l’université, j’étais un exemple typique de la génération de rebelle rouge (communiste). Mon cheminement vers la vérité du Saint-Coran était lente et imprévue…En 1974 J’ai visité la Turquie, je préparais ma thèse sur la politique du Sultan et Calife Suleiman Kanunis envers l’état polonais. Je fut alors surpris par la plus mélodieuse voix que l’humanité puisse produire : l’AZAAN, l’appel à la prière par un muezzin.

Mes cheveux se sont dressés sur ma tête. Une force étrange mais puissante me conduisit à la vielle mosquée d’Istanbul. Là, de vieux Turcs barbus et souriants, m’enseignèrent LE WOUZOU, (ablution). J’ai proclamé la SHAHADA en larmes, et j’ai fait ma première prière, la SALAAT maghrib.. J’ai alors balayé toutes mes idéologies de pacotille…Pour la première fois de ma vie, j’ai éprouvé une telle félicité, et je ressentais le plaisir de l’amour d’Allah dans mon cœur.

J’étais un musulmans… »

Repost 0