Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 février 2007 4 01 /02 /février /2007 03:41

 

Etant donné les multiples aspects du dzikr, on en distingue plusieurs sortes 

 

      1. Méditation sur la création de Dieu

 

      2. L’enseignement de la religion et son acquisition :

 

      3. L’office (aç-çalât)

 

      4. L’imploration du pardon de Dieu (istighfâr)

 

      5. L’action de chanter pureté de Dieu. La louange et l glorification de Dieu.

 

Exemple : Sobhanallâh, walhamdoulillâh, walâ ilâha illallâh wallâho-Akbar etc

 

      6.   L’appel de la bénédiction de Dieu sur le prophète Mohammed

 

(aç-calato’ala’n-nabî).

 

      7.   La lecture et la récitation du Saint Coran

 

 

 

 

Repost 0
Published by Cheikh Sadik Mohammad Charif - dans Le Rappel et L'invocation de Dieu
commenter cet article
27 janvier 2007 6 27 /01 /janvier /2007 22:23

 

 

 

Le rappel de Dieu (dzikr) est le chemin de la félicité et la meilleure cause de la victoire, car Dieu déclare à ce propos dans le Coran :

« O, les croyants ! lorsque vous rencontrez un groupe, alors soyer fermes, et rappelez-vous beaucoup Dieu ; peut-être réussiriez-vous »                                    (sourate 8, verset 45)

 

 

-         Le dzikr engage le fidèle dans la voie droite par l’imitation de l’exemple Parfait( = le prophète Mohammed, que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui) ainsi l’atteste le verset suivant du Saint Coran :

« Il demeure très certainement dans le messager de Dieu un beau modèle pour vous, pour quiconque espère en Dieu et au jour dernier et qui se rappelle souvent Dieu »

                                                                                                       (sourate 33, verset 21)

-         Le dzikr incite au repentir et à la sincérité envers Dieu : témoin : ce verset du Saint Coran où le Très Miséricordieux déclare :

«  Et pour ceux qui, s’ils ont commis quelque turpitude ou prévariqué contre eux-mêmes, se souviennent de Dieu et demandent pardon de leurs péchés, _ et qui est-ce qui pardonne les péchés sinon Dieu ? _ et qui ne s’entêtent pas en ce qu’ils ont fait, alors qu’ils savent.

Ceux-là ont pour paiement le pardon de la part de leur Seigneur ainsi que les jardins, sous quoi coulent les ruisseaux, d’y demeurer éternellement. Comme est beau le salaire de ceux qui oeuvrent ! »                                                             (sourate 3, versets 135 et 136)

 

 

      - Le dzikr chasse l’inquiétude de  l’âme et tranquillise le cœur ; à preuve : cette déclaration divine contenu dans le Saint Coran :

«  … Ceux qui croient et dont le cœur se tranquillise au rappel de Dieu. Les cœurs se tranquillise au rappel de Dieu. Les cœurs se tranquillisent, n’est-ce pas, au rappel de Dieu 

                                                                          (sourate 13, verset 28)

-         Le dzikr fait obtenu l’agrément divin, empêche de commettre les actes réprouvés et protège de Satan, comme en fait foi le verset ci-dessous du Saint Coran où Dieu dit :

« …Oui office empêche de la turpitude et  du blâmable. Le rappelle actes ce qu’il y a de plus$

grand. Et Dieu sait  ce que vous faites »                    (sourate 29, verset 45) 

 

 

-         Le dikr donne l’espoir d’une énorme récompense divine, comme l’assure le verset ci après du Saint Coran :

Le dikr donne l’espoir d’une récompense divine, comme l’assure le verset ci-après du Saint Coran :

« Invocateurs de Dieu et invocatrices, Dieu a préparé pour eux pardon et énorme salaire »

                                                                                      (sourate 33, verset 35)

                                                                

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 22:48

 

 

 

 

Au nom de Dieu le Miséricordieux, le très Miséricordieux

 

Invocation et rappel de Dieu à travers le Saint Coran et la Tradition Prophétique :

L’homme ne vit pas que de pain dit-on. Il existe une autre nourriture qui contribue à l’équilibre et assure le plénitude de son être. Cet équilibre et cette plénitude ont leur source en Islam, celle du Rappel »Dhikr » d’une part et de l’invocation  « Dou’a » d’autre part.

 

En Islam, L’Invocation et le rappel de Dieu sont les origines de la stabilité et de la douce tranquillité face aux circonstances et aux difficultés de la vie. A notre époque la culture s’est généralisée, les connaissances humaines se sont répandues ; offrant à l’individu de part sa situation, moyens d’occupation et loisirs divers. Malgré tous ces moyens, force est de constater, la croissance des troubles nerveux, la complexité des problèmes, la généralisation des séditions et des incrédulités.

 

De nombreuses causes sont à l’origine de ce syndrome, tel que le débris des cœurs dévastés, le refus de s’attacher à la providence, de s’y fier et de s’y reposer. La négligence des apathiques de faire appel à Dieu ne fait que barrer le chemin de la vérité. L’invocation de Dieu par la parole qui se traduit  par la soumission et l’humilité des cœurs, par la tendresse des organes, contribue à diriger l’individu sur le droit chemin, à lui faire comprendre la mission qui lui est attribuée  par essence à établir son niveau de grande dignité auprès des nobles, ainsi cet individu adorera Dieu en toute quiétude et conviction, avec sacrement de confirmation, vérité et sincérité.

 

Dieu par ses commandements nous incite à le rappeler et à multiplier nos invocations, ainsi le Seigneur  nous dit :

« Oh, les croyants, rappelez-vous Dieu par maints rappels, et matin et après-midi, chanté de lui pureté »

                                                                           (sourate les Coalisés, versets 41 et 42)

« Souvenez-vous de moi, donc, je Me souviendrai de vous . Et soyez-Moi reconnaissants, et ne Me méconnaissez pas !

                                                                             (Sourate la Vache, Verset 152)

 

Dans une parole sainte attribuée à Dieu  « Hadith Koudoussi » rapportée par les deux Imans Boukhâri et Mouslim, Dieu nous comble de Ses bienfaits et nous dit :

 

Je Me tiens à l’opinion que mon serviteur se fait de moi, je suis avec lui tant qu’il se souvient de Moi, s’il M’invoquait dans sa propre personne, je m’invoquerais en Moi, s’il se rapprochait de Moi d’un empan, je Me rapprocherais de lui d’une coudée, s’il se rapprochait de moi d’une coudée, je Me rapprocherais de lui d’une brasse, s’il venait vers Moi à la marche, J’irais à son encontre au galop.

 

A travers cette parole sainte nous ne pouvons qu’admirer la contrepartie des bienfaits que le Seigneur avance à ceux qui se guident vers Lui.

L’invocation et l’appel à Dieu sont à l tête des bonnes actions ; c’est ainsi que le Prophète Mohamed(que le salut et l bénédiction de Dieu soient sur lui) recourait aux invocations par tout événement et ne cesse de recommander pour cette parole, à cette homme qui l’interrogeait sur quoi il devait baser sa persévérance devant les devoirs religieux devenus nombreux : « Maintiens ta bouche tendre fraîche par le rappel de Dieu »

L’invocation englobe toute œuvre obéissante à Dieu, et qui consiste à rappeler à l’individu les innombrables faveurs et privilèges de Dieu sur la créature humaine. Ces invocations et ces louanges à Dieu obéissent aux recommandations suivantes :

 

  1. Lecture ou récitation du Coran :  

Point de doute, la lecture du Saint Coran est au sommet du rappel, parce qu’elle rappelle au croyant la grandeur et la magnificence du Seigneur, Son mérite et sa dignité. Elle rétablît le lien avec Dieu sur base de diligence et de crainte, par la réflexion sur l’éternité du Créateur et   Sa disposition sur l’univers. Le Coran est un récit de réveil et d’appel à l’orientation sur le droit chemin.

 

  1. La Prière :

     

Il s’agit de l’office rituel. Le croyant se recueillera assidûment, avec constance et sobrité dans le service de Dieu, incliné et prosterné en récitant la parole de Dieu, chantant Sa gloire et Sa louange.

Les offices de prière constituent par essence des mets spirituels guidant le croyant durant toute sa journée en présence de son Créateur Tout Puissant, bien éloigné des vile ries et actes désapprouvés de Dieu, portant en sol un cœur plein de crainte et de soumission à la Grande et la Majesté du Créature.

 L’adoration de Dieu au-delà de tout :

 

Par l’amour véritable de Dieu, l’individu dédaigne le plaisir limité de la vie, et sacrifie son âme et ses biens au service de son Créateur, il investira sa fortune dans les directives de Dieu, sûr de Son engagement, il sacrifiera son âme et sa richesse tout en étant convaincu qu’elles ne sont que des apprêts et moyens offerts par Dieu pour juste lutte, et qu’il les a rachetés de Son serviteur par le Paradis. Ainsi Dieu le confirme par le Saint Coran :

« Oui, aux croyants le Paradis. Ainsi Dieu a-t-il acheté leurs personnes et leurs biens…

                                                                    (sourate Le Repentir, verset 111)

 Dieu a aussi ordonné au croyant d’être persévérant dans les moments difficiles, et de multiplier Son Rappel croyant à la vérité de Sa promesse juste :

 Oh les croyants, lorsque vous rencontrez un  groupe, alors soyez fermes, et rappelez-vous bien Dieu ; peut être réussirez-vous.

 

 Notre Prophète (sws) s’est distingué par des invocations et rappel durant toute sa vie ; lors du sommeil et de l’éveil, lors d’une maladie et du rétablissement, avant et après les repas, lors de la chute de pluie et des souffles de vents, lors de la rentrer au foyer et à la mosquée ainsi qu’à la sortie, matin et soir, à chaque épreuve douloureuse ou dans des circonstances heureuses…

 Ce sont des invocations et rappel fixés et établis par notre le Prophète et propres à chaque évènement. Celui qui les retiendra par cœur et les transmettre au fil des temps aux générations demeureront pour lui une aide et un soutien incontestable dans cette vie, et une lumière le jour du jugement Dernier.

 Rappelons que Dieu a dit :

Ceux qui croient, et dont les cœurs se tranquillisent au rappel de Dieu, N’est-ce pas que  les cœurs se tranquillisent au rappel de Dieu ???

                                                  (Sourate le Tonnerre, Verset 28)

Repost 0
Published by Cheikh Sadik Mohammad Charif - dans Le Rappel et L'invocation de Dieu
commenter cet article
13 décembre 2006 3 13 /12 /décembre /2006 01:44

 

bismilahir rahmanir rahim

 

Le mot invocation signifie Du’a en arabe.

Elle consiste à faire une demande auprès de Dieu pour tout ce que l’on veut à tout moment.

Invoquer Dieu et les rappels sont nécessaire dans la pratique religieuse de tout musulman et toute musulmane. Cela lui permet de se rapprocher de son Créateur ainsi de lui demander Son aide.

 L’ invocation permet aussi une stabilité et de la tranquillité face aux épreuves de la vie.

 Dieu à dit :

Souvenez-vous de Moi, donc, Je me souviendrai de vous.
Et soyez-Moi reconnaissants, et ne Me méconnaissez pas ! }
[ Sourate 2 - Verset 152 ]

 " O Mes serviteurs ! Vous êtes tous dans l'égarement sauf celui que Je guide, donc demandez-Moi de vous guider et Je vous guiderai ; O mes serviteurs ! Vous avez tous faim sauf celui que Je nourris, donc demandez-Moi de vous nourrir et Je vous nourrirai"   [ Rapporté par Mouslim ]

 
Tiré du livre Rappel et Invocation de Dieu
Auteur:  Cheikh Sadik Mohammad Charif 

Repost 0
Published by Cheikh Sadik Mohammad Charif - dans Le Rappel et L'invocation de Dieu
commenter cet article