Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 00:35

Le Coran attire l'attention sur une caractéristique géologique capitale des montagnes :

 

« Et Nous avons placé dans la Terre des montagnes fermes, afin qu'elle ne s'ébranle pas avec eux. (Coran, 21 : 31) »

 

Ce verset affirme que le rôle des montagnes est d'empêcher la survenue de "chocs" sur la Terre. On ignorait cette fonction à l'époque où le Coran a été révélé. On ne l'a compris que tout récemment, grâce aux découvertes de la géologie moderne.

 

Autrefois, on pensait que les montagnes étaient simplement des bosses qui se dressaient à la surface de la Terre. Cependant, les scientifiques ont réalisé que ce n'était pas vraiment le cas, et que les "fondations" de ces montagnes s'étendaient sur une profondeur 10 à 15 fois supérieure à leur hauteur visible. Avec de telles caractéristiques, les montagnes peuvent être comparées à un clou ou un piquet maintenant solidement une tente de camping. Par exemple, le Mont Everest, dont le sommet s'élève à près de 9 km au-dessus de la surface de la Terre, développe des "racines" sur une longueur supérieure à 125 km.[25]

 

Les montagnes apparaissent à la suite de mouvements et de collisions entre d'immenses plaques formant l'écorce terrestre. Quand deux plaques entrent en collision, la plus solide glisse sous l'autre, celle du dessus se plisse et forme des reliefs et des montagnes. La couche inférieure s'enfonce sous le sol et s'étend vers les profondeurs. Cela signifie que les montagnes cachent sous terre une partie de dimension aussi importante que la portion visible :

 

Dans un texte scientifique, la structure des montagnes est décrite comme suit :

 

Là où les continents sont les plus épais, comme dans les chaînes montagneuses, l'écorce s'enfonce plus profondément dans le manteau."[26]

 

Le Professeur Siaveda, un célèbre hydrogéologue de renommée mondiale, a fait le commentaire suivant sur la façon dont les montagnes avaient des tiges ressemblant à des racines et qui les maintiennent attachées à la surface.

 

La différence fondamentale entre les montagnes continentales et les montagnes océaniques se situe dans leur composition… Mais le dénominateur commun aux deux types de montagnes c'est leurs racines, capables de les soutenir. Dans le cas des montagnes continentales, des matières de densité plus basse et plus légère sont étendues sous terre comme des racines. Dans le cas des montagnes océaniques, il existe aussi des matières plus légères qui soutiennent les montagnes comme des racines… Par conséquent, la fonction des racines est de soutenir les montagnes selon la loi d'Archimède.[27]

 

De plus, un livre intitulé Earth "(La Terre), écrit par le Dr Frank Press, ancien président de l'Académie Nationale des Sciences, des Etats-Unis, et qui est encore utilisé comme un ouvrage de référence dans de nombreuses universités, affirme que les montagnes sont comme des piquets, enfouis profondément sous la surface de la Terre.[28]

 

Dans un verset, ce rôle des montagnes est indiqué au moyen d'une comparaison avec les "piquets" :

 

« N'avons-nous pas placé la terre comme un lit, et les montagnes comme des piquets ? (Coran, 78 : 6-7) »

 

Dans un autre verset, il a été révélé que Dieu a fait ce qui suit "et quant aux montagnes, Il les a ancrées." (Coran, 79 : 32). Le mot arsaahaa dans ce verset signifie "enraciner, fixer, ancrer".

Les montagnes ont de profondes racines sous la surface de la Terre. (Frank Press, et Raymond Siever, Earth, 3ème éd. [San Francisco, W. H. Freeman & Company, 1982], p. 413)

Une autre illustration montre comment les montagnes, fonctionnent tels des pitons, grâce à leurs profondes racines. (Edward J. Tarbuck et Frederick K. Lutgens, Earth Science [USA, Macmillan USA, 1993], p. 158)

Les montagnes tels des pitons, ont de profondes racines ancrées dans le sol. (Andre Cailleux et J. Moody Stuart, Anatomy of the Earth [McGraw-Hill Companies, 1968], p. 220)

De la même manière, les montagnes fixent l'écorce terrestre en s'étendant au-dessus et au-dessous de la surface de la Terre aux points de jonction de ces plaques. De cette façon, elles maintiennent l'écorce terrestre et l'empêchent de dériver sur la couche de magma ou au sein des plaques elles-mêmes. En résumé, on peut comparer les montagnes à des clous qui maintiennent ensemble des morceaux de bois. Cette fonction fixatrice des montagnes connue dans le jargon scientifique sous le terme "isostasie", correspond à l'équilibre entre les forces "ascendantes" créées par le manteau et les forces "descendantes" créées par la croûte terrestre. Comme les montagnes perdent de la masse à cause de l'érosion, de la perte de terres ou de la fonte des glaciers, elles peuvent regagner de la masse grâce à la formation des glaciers, aux éruptions volcaniques ou à la reconstitution du sol. Ainsi, alors que les montagnes deviennent plus légères, elles subissent une pression de poussée vers le manteau, par la force de poussée produite par les liquides. Par ailleurs, lorsqu'elles deviennent plus lourdes, elles subissent une pression de poussée vers le haut par la force de gravité. L'équilibre entre ces deux forces est réalisé grâce à l'isostasie. Cette caractéristique stabilisatrice des montagnes est décrite en ces termes par des sources scientifiques :

 

En 1855, G. B. Airy suggéra que l'écorce terrestre pouvait être comparée à des radeaux en bois flottant sur l'eau. Des morceaux de bois épais flottent plus haut à la surface de l'eau que des morceaux plus fins et de manière similaire, les parties épaisses de la croûte terrestre flotteront sur un liquide ou un substrat en plastique de plus grande densité. Airy affirmait que les montagnes avaient des racines profondes de roches de densité plus basse que les plaines n'ont pas. Quatre ans après la publication des travaux de Airy, J. H. Pratt formula une autre hypothèse… Selon cette hypothèse, les colonnes de roches situées sous les montagnes doivent avoir une densité plus faible, en raison de leur longueur plus importante, que les colonnes de roches situées sous les plaines et qui doivent être plus courtes. L'hypothèse d'Airy comme celle de Pratt impliquent que les irrégularités à la surface sont équilibrées par les différences de densité des roches situées sous les structures principales (montagnes et plaines) de l'écorce. Cet état d'équilibre est appelé "le concept d'isostasie".[29]

 

Aujourd'hui, nous savons que la couche rocheuse externe de la surface de la Terre est traversée par des failles et qu'elle est formée de plaques qui "flottent" au-dessus de la lave fondue. Etant donné que la Terre effectue une rotation très rapide autour de son axe, si ce n'était l'effet fixateur des montagnes, ces plaques se déplaceraient constamment. Dans un tel cas, le sol ne s'accumulerait pas à la surface de la Terre, l'eau ne serait plus retenue par le sol, les plantes ne pousseraient pas, et aucune route ni aucune maison ne pourrait être construite. En résumé, la vie sur Terre serait impossible. Cependant, grâce à la miséricorde de Dieu, les montagnes sont comme des pieux, et dans une large mesure, empêchent les mouvements des plaques terrestres.

 

Le rôle vital des montagnes, qui a été découvert par la géologie moderne et la recherché sismique, a été révélé dans le Coran il y a des centaines d'années de cela comme un exemple de la sagesse suprême dans la création de Dieu.

 

… Et Il a enfoncé des montagnes fermes dans la terre pour l'empêcher de basculer avec vous… (Coran, 31 : 10)

 


25. Prof. Zighloul Raghib El-Naggar, "The Miraculous Qur'an", www.wamy.co.uk/announcements3.html
26. Carolyn Sheets, Robert Gardner, et Samuel F. Howe, General Science, (Newton, MA, Allyn and Bacon Inc., 1985), p. 305.
27. www.beconvinced.com/science/QURANMOUNTAIN.htm
28. Frank Press, et Raymond Siever, Earth, 3ème éd. (San Francisco, W. H. Freeman & Company, 1982).
29. M. J. Selby, Earth's Changing Surface, (Oxford, Clarendon Press, 1985), p. 32.

Repost 0
Published by harun Yahya - dans Les Miracles Du Coran
commenter cet article
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 23:50

Une information au sujet de la Terre et apportée par le Coran, est sa similarité au ciel composé de sept couches :

 

« C'est Dieu qui a créé sept cieux et autant de terres. Entre eux [Son] commandement descend, afin que vous sachiez que Dieu est en vérité Omnipotent et que Dieu a embrassé toutes choses de [Son] savoir. » (Coran, 65 : 12)

On sait, en effet, aujourd'hui que l'atmosphère terrestre est constituée de différentes couches superposées. De plus, ces couches sont précisément au nombre de septd comme le décrit le Coran. Elles sont décrites ainsi par les scientifiques :

1. Lithosphère (croûte océanique)

2. Lithosphère (croûte terrestre)

3. Asthénosphère

4. Manteau supérieur

5. Manteau inférieur

6. Noyau externe

7. Noyau interne

 

 

Le mot lithosphère dérive du grec lithos, signifiant "pierre", et constituant la strate supérieure de l'écorce terrestre. Elle est plutôt mince en comparaison avec les autres strates. La lithosphère en dessous des océans est encore plus fine, et constitue une région à activité volcanique. Son épaisseur moyenne est de 80 km. Elle est plus froide et plus dure que les autres couches, et par conséquent forme l'enveloppe de la Terre.

Sous la lithosphère se trouve la strate appelée asthénosphère, terme dérivant du mot grec asthenes signifiant "faible". Cette couche est plus fine que la lithosphère et est en mouvement constant étant donné sa composition visqueuse. Elle est formée de substances chaudes et semi-solides, capables de fondre lorsque exposées à de trop fortes températures et pression au cours des périodes géologiques. On pense que la lithosphère, de structure solide, flotte ou se déplace sur une asthénosphère en mouvement lent. Sous ces strates, il existe une couche de très forte température et d'une épaisseur d'environ 2.900 km, composée de roches semi-solides, appelée le manteau de la Terre. Cette couche contient plus de fer, de magnésium et de calcium que la croûte, et est aussi plus chaude et plus dense, car la température et la densité régnant au centre de la Terre augmentent avec la profondeur.

Du centre de la Terre se trouve le noyau, approximativement deux fois plus dense que le manteau terrestre. A l'origine de cette densité élevée est la teneur en métaux (alliage de fer et de nickel) beaucoup plus importante que la composition en roches. Le noyau est composé de deux parties. Une couche de métal liquide épaisse de 2.200 km, appelée noyau externe et le noyau interne à composition solide épais de 1.250 km. Le noyau externe liquide est à l'origine du champ magnétique terrestre durant la rotation de la Terre.

La concordance de ces données relatives au ciel et aux couches terrestres, identifiées seulement par la technologie du 20ème siècle, est sans aucun doute un autre miracle scientifique du Coran.

 

 

 

 

Repost 0
Published by harun Yahya - dans Les Miracles Du Coran
commenter cet article
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 23:31

Le 11ème verset de la sourate at-Tariq, dans le Coran, fait référence à la fonction de "retour" du ciel.

Par le ciel doté de retour. (Coran, 86 : 11)

Le mot raj' traduit par "retour" dans le verset exprime aussi la notion de "renvoi". Comme on le sait, l'atmosphère enveloppant la Terre est constituée de nombreuses couches. Chaque couche joue un rôle important au profit de la vie. La recherche a révélé qu'elles ont pour fonction de renvoyer les matériaux ou les rayons auxquels elles sont exposées dans l'Espace ou vers la Terre. Examinons maintenant à travers quelques exemples la fonction de "renvoi" accomplie par les couches qui environnent la Terre.

La troposphère, située à 13-15 km au-dessus de la Terre, permet à la vapeur d'eau s'élevant de la surface de se condenser et de retourner vers la Terre sous forme de pluie. La couche d'ozone, à une altitude de 25 km, réfléchit le rayonnement nuisible et la lumière ultraviolette venant de l'Espace, et les renvoie dans l'Espace.

L'ionosphère absorbe les ondes radio émises depuis la Terre, et les renvoie vers différentes parties du monde, tout comme un satellite de communication passif : c'est ce qui permet la communication sans fil et l'émission radiophonique et télévisée sur de longues distances. La magnétosphère renvoie les particules radioactives nuisibles émises par le Soleil et les autres étoiles dans l'Espace avant qu'elles n'atteignent la Terre.

 L'affirmation par le Coran de cette propriété des couches composant le ciel, que la science n'a pu découvrir que récemment, prouve une fois encore que le Coran est la parole de Dieu

La présence d’eau est essentielle pour la vie sur Terre. L’un des facteurs favorisant la formation de l’eau dans la troposphère, l’une des couches composant l’atmosphère. La Troposphère, permet à la vapeur d’eau s’élevant de la surface de la Terre de se condenser et d’y retourner sous forme de pluie.

La couche atmosphérique qui bloque les
 rayons qui pourraient être fatals à la vie sur Terre est l’ozonosphère. Par exemple, l’ozonosphère, renvoie les rayons cosmiques nocifs tels que les ultraviolets vers l’espace, et les empêche ainsi d’atteindre la Terre et de nuire à la vie.

 

Chaque couche de l’atmosphère a des attributs bénéfiques aux êtres humains. Par exemple, l’ionosphère, l’une des couches supérieures de l’atmosphère, propage les ondes radios émises depuis un certain point, constituant ainsi un moyen important des radio-communications à longue distance.

 

Repost 0
Published by harun Yahya - dans Les Miracles Du Coran
commenter cet article
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 23:09

 " C'est Lui qui a créé pour vous tout ce qui est sur la terre, puis Il a orienté Sa volonté vers le ciel et en fit sept cieux. Et Il est Omniscient. » (Coran, 2 : 29) 

 « Il S'est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée, et lui dit, ainsi qu'à la terre : "Venez tous deux, bon gré, mal gré." Tous deux dirent : "Nous venons obéissants. » (Coran, 41 : 11-12)

Le mot "cieux", présent dans de nombreux versets du Coran, est employé pour désigner le ciel ainsi que l'Univers tout entier. On comprend alors que le ciel, ou l'atmosphère, est constitué de sept couches.

Nous savons aujourd'hui, que l'atmosphère est constituée de sept couches superposées. Fondées sur des critères de composition chimique ou de température, les définitions déterminées ont permis d'établir que l'atmosphère de la Terre est constituée de 7 couches. Le "Limited Fine Mesh Model (LFMMII)", un modèle d'atmosphère utilisé pour estimer les conditions météorologiques pendant 48 heures, confirme aussi que l'atmosphère est constituée de 7 couches. Selon les définitions de la géologie moderne, les sept couches atmosphériques sont décrites ainsi :

 

1. Troposphère                                                             

 2. Stratosphère

3. Mésosphère

4. Thermosphère

 

5. Exosphère

 

6. Ionosphère

 

7. Magnétosphère

 

 

Le Coran dit : "Il les détermina en sept cieux et révéla à chaque ciel sa fonction." (Coran, 41 : 12) En d'autres mots, Dieu nous explique qu'Il a assigné à chaque ciel sa propre fonction. Et effectivement, comme nous le verrons dans les chapitres suivants, chacune de ces couches a un rôle vital pour le bienfait de l'humanité et de celui de tous les êtres vivants sur Terre. Chaque couche possède une fonction particulière, depuis la formation de la pluie jusqu'à la prévention des rayons nocifs, du reflet des ondes radio à la préservation contre l'effet néfaste des météores.

Les versets ci-dessous nous informent de l'apparition de ces sept couches de l'atmosphère :

 « N'avez-vous pas vu comment Dieu a créé sept cieux superposés ? » (Coran, 71 : 15)

 « Celui qui a créé sept cieux superposés… » (Coran, 67 : 3)

 Le mot en arabe tibaaq dans ces versets, traduit en français par "couches" signifie "couche, couverture ou enveloppe appropriée de quelque chose", et met l'accent sur le fait que la couche supérieure est très appropriée pour la couche inférieure. Le mot est utilisé ici aussi au pluriel : "couches". Les sept cieux superposés, tels que décrits dans ce verset, sont sans aucun doute l'expression la plus parfaite pour décrire l'atmosphère. C'est un grand miracle que ces vérités, qui n'auraient absolument pas pu être découvertes sans la technologie du 20ème siècle, aient été explicitement énoncées dans le Coran voici 1.400 ans.

 

L’atmosphère ne laisse passer que les rayons solaires requis pour la vie sur Terre. Par exemple, les rayons ultraviolets n’atteignent que partiellement notre planète. C’est la fourchette la plus appropriée pour permettre aux plantes d’effectuer la photosynthèse et en définitive de permettre aux êtres vivants de survivre.

Repost 0
Published by harun Yahya - dans Les Miracles Du Coran
commenter cet article
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 22:53

Nous savons que notre monde ainsi que les autres planètes ont des orbites. En fait, pas seulement les planètes dans notre système solaire, mais tous les corps célestes dans l'Univers ont leurs orbites distinctes. C'est-à-dire qu'ils se déplacent tous sur des chemins précisément calculés. Cette vérité que les scientifiques ont découverte récemment, a été révélée il y a 1400 ans dans le Coran:

Et c'est Lui Qui a créé la nuit et le jour, le Soleil et la Lune, chacun voguant dans une orbite. (Sourate Al Anbiya: 33)

Au temps où le Coran fut révélé, les gens ne savaient pas que les corps célestes se déplaçaient sur des orbites constantes. Mais Dieu sait tout et dit ce qu'Il veut à Ses serviteurs.

 

 

Les mers qui ne se mélangent pas les unes avec les autres

 

L'une des propriétés des mers, connue récemment, est citée dans un verset coranique comme suit:

 

Il a donné libre cours aux deux mers, pour se rencontrer; il y a entre elles une barrière qu'elles ne dépassent pas. (Sourate Ar-rahmane: 19-20)

 

Cette caractéristique des mers, qui se rencontrent mais qui ne se mélangent pas du tout l'une à l'autre, a été découverte tout récemment par les océanographes. À cause de la force physique appelée "tension de surface", les eaux des mers voisines ne se mélangent pas. Causée par la différence entre la densité de leurs eaux, la tension de surface les empêche de se mélanger, comme si un mur fin se dressait entre elles. Ce phénomène décrit dans le Coran il y a 1400 ans, alors que les hommes ne savaient rien de la physique, de la tension de surface et de l'océanographie constitue une preuve supplémentaire de l'aspect miraculeux du Coran.

 

La rondeur de la Terre

 

La compréhension de l'astronomie, au temps où le Coran fut révélé, fit percevoir le monde différemment. Il était alors admis par certains que la Terre était plate, d'autres théories étaient répandues. Mais le fait que la Terre était ronde n'était pas alors généralement connu. Toutefois, il est sous-entendu dans le Coran que la forme du monde est ronde:

 

Il a créé les cieux et la terre en toute vérité. Il enroule la nuit sur le jour et enroule le jour sur la nuit… (Sourate Az-zumare: 5)

 

Le verbe en arabe traduit par "enrouler" dans ce verset est takwir. Dans les dictionnaires arabes, ce mot est utilisé pour définir le fait d'enrouler une chose autour d'une autre chose ronde, à la manière dont on se coiffe d'un turban par exemple. Le jour et la nuit s'enroulant l'un avec l'autre ne peut être vrai que si la Terre est ronde. Mais comme il est cité plus haut, les Arabes ayant vécu il y a 1.400 ans croyaient que la Terre était plate. Le Coran a fait allusion à la rondeur du monde au 7ème siècle. Cette vérité n'a été découverte que plusieurs siècles plus tard par les scientifiques.

 

Dans le Coran Dieu enseigne la vérité à l'humanité. Les mots les plus corrects sont utilisés en décrivant l'Univers. Il est improbable qu'un humain ait pu connaître et choisir ces mots. Mais puisque Dieu sait tout, Il peut rendre ces faits disponibles à l'homme, lorsqu'Il le veut.

 

Les empreintes digitales

 

Il est cité dans le Coran qu'il est facile pour Dieu de rendre la vie à l'homme après sa mort. Au même temps, Dieu attire notre attention sur quelque chose de très particulier: lorsque la vie est rendue à l'homme, ses empreintes digitales. lui sont aussi restituées:

 

L'homme, pense-t-il que Nous ne réunirons jamais ses os? Mais si! Nous sommes Capable de remettre à leur place les extrémités de ses doigts. (Sourate Al Quiyama: 3-4)

 

Les empreintes de chacun sont uniques. Si vous avez un jumeau, ses empreintes seront différentes. Chaque personne qui vit dans ce monde possède des empreintes digitales uniques. Dieu peut nous recréer avec tous ces magnifiques détails. Rendre la vie à un corps complètement décomposé est quelque chose de très facile pour Dieu.

 

En même temps, nous savons que la signification des empreintes digitales et le fait qu'elles soient uniques pour chaque personne n'ont été découverts qu'au 19ème siècle. Dans les versets cités ci-dessus, et révélés il y a 1.400 ans, Dieu a attiré notre attention sur Sa capacité de remettre à leur place les bouts des doigts.

 

Nous n'avons parlé ici que de quelques miracles cités dans le Coran. Ils suffisent à affirmer que le Coran est la parole de Dieu (pour plus d'information, consultez le livre Les miracles du Coran de Harun Yahya, Al-Attique, 2002):

 

Ne méditent-ils donc pas sur le Coran? S'il provenait d'un autre que Dieu, ils y trouveraient certes maintes contradictions! (Sourate An-nissa': 82)

 

Le Coran nous donne des informations précises sur des phénomènes scientifiques. Avec les avancées de la science, beaucoup de miracles mentionnés dans le Coran sont révélés. Ces attributs miraculeux du Coran prouvent que c'est une Révélation de Dieu. Notre travail est d'apprendre et de pratiquer méticuleusement les ordres du Coran.

 

Dans plusieurs versets, Dieu nous ordonne d'adhérer sans ambiguïté au Coran:

 

Et voici un Livre (le Coran) béni que Nous avons fait descendre - suivez-le donc et soyez pieux, afin de recevoir la miséricorde - (Sourate Al An'ame: 155)

 

... C'est une mission de rappel. Que celui qui veut garde le Coran dans sa mémoire. (Sourate Abassa: 11-12)

 

 

Repost 0
Published by Harun Yahya - dans Les Miracles Du Coran
commenter cet article
18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 14:46

Bismillahir rahmanir rahim

Comme nous le verrons plus tard, Pharaon se considérait comme étant une déité et répondait à l'appel du Prophète Moïse (psl) à croire en Dieu, en l'injuriant et en le menaçant. Cette attitude arrogante perdura jusqu'à ce que Pharaon se trouve face à la mort par noyade. Le Coran relate comment il accepta de croire dès qu'il fut face au châtiment de Dieu.

 

Et Nous fîmes traverser la mer aux enfants d'Israël. Pharaon et ses armées les poursuivirent avec acharnement et inimitié. Puis quand la noyade l'eut atteint il dit : "Je crois qu'il n'y a pas d'autre divinité que Celui en qui ont cru les enfants d'Israël. Et je suis du nombre des musulmans." (Coran, 10 : 90)

 

Cependant, cette conversion de dernière minute ne fut pas acceptée, car elle n'était pas sincère. Selon le Coran, Dieu dit ainsi :

"Maintenant ? Alors qu'auparavant tu désobéissais et que tu étais au nombre des corrupteurs ! En ce jour Nous préservons ton corps afin que tu sois un signe pour ceux qui viendront après toi, même s'ils sont nombreux les gens qui ne prêtent aucune attention à Nos signes. (Coran, 10 : 91-92)

 

Cette information au sujet du corps de Pharaon qui servirait de signe pour les futures générations est peut-être une indication sur le fait que son corps ne pourrirait pas. Dans la chambre des momies royales du Musée du Caire, en Egypte, est exposé un corps que l'on pense appartenir à ce tyran. Selon toutes probabilités, le corps de Pharaon flotta vers le rivage après avoir été noyé, ensuite il fut trouvé et momifié par les Egyptiens, puis transporté vers une chambre funéraire préparée au préalable.[195]

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Harun Yahya - dans Les Miracles Du Coran
commenter cet article
18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 01:42

Bismillahir rahmanir rahim

Dieu a concrétisé la vision de Son messager en toute vérité : vous entrerez dans Almasdjidil-harâm [la Mosquée Sacrée à Makkah] si Dieu veut, en toute sécurité, ayant rasé vos têtes ou coupé vos cheveux, sans aucune crainte. Il savait donc ce que vous ne saviez pas. Il a placé en deçà de cela une victoire prochaine. (Coran, 48 : 27)

 

Une nuit, alors qu'il était à Médine, le Prophète (pbsl) rêva que les croyants entraient dans la Mosquée Sacrée et qu'ils tournaient autour de la Ka'ba. Lorsqu'il se réveilla, il fit part de cette bonne nouvelle aux croyants, car ceux qui avaient émigré de la Mecque à Médine, n'avaient pas eu la possibilité d'y retourner depuis leur départ.

 

Dans le verset 27 de la sourate al-Fath, Dieu révéla au Prophète (pbsl) qu'Il l'aiderait et le soutiendrait, que le rêve était véridique, et que les croyants entreraient à la Mecque. Un peu plus tard, suite au traité de Hudaïbiyah et à la conquête de la Mecque, les croyants entrèrent effectivement dans la Mosquée Sacrée en toute sécurité, tout comme le rêve l'avait prédit. C'est ainsi que Dieu montra que c'était Sa volonté que le rêve du Prophète (pbsl) se réalisa.

 

Lorsqu'on considère les choses de plus près, ce verset peut vouloir annoncer encore une autre victoire qui eut lieu avant la prise de la Mecque : la prise de la forteresse de Khaïbar, qui était sous le contrôle des juifs, avant qu'ils n'entrent à la Mecque. [196]

D'autres versets annonçant la bonne nouvelle de la conquête de la Mecque sont cités ci-dessou

C'est Lui qui dans la vallée de Makkah, a écarté leurs mains de vous, de même qu'il a écarté vos mains d'eux, après vous avoir fait triompher sur eux. Et Dieu voit parfaitement ce que vous oeuvrez. (Coran, 48 : 24)

 

En vérité Nous t'avons accordé [O Mohammad] une victoire éclatante. Afin que Dieu te pardonne tes péchés passés et futurs, qu'il parachève sur toi Son bienfait et te guide sur une voie droite ; et Dieu te donne un puissant secours. (Coran, 48 : 1-3)

Le verset 76 de la sourate al-Isra', affirme que les incroyants ne peuvent rester à la Mecque:

En vérité, ils ont failli [réussir] à te faire fuir le pays afin de t'en bannir. Le cas échéant, ils n'y seraient pas restés longtemps après toi. (Coran, 17 : 76)

 

Le Prophète Mohammad (pbsl) entra et conquit la Mecque en l'an 8 de l'Hégire (630 ap. JC). Deux ans plus tard, tous les incroyants avaient quitté la Mecque, tout comme Dieu l'avait annoncé. Un autre point qui mérite d'être souligné est le fait que lorsque le Prophète (pbsl) annonça cette bonne nouvelle aux croyants, cela semblait être hors de question. En réalité, tout pointait dans la direction opposée, et les polythéistes étaient déterminés à ne jamais laisser les croyants entrer à la Mecque. En conséquence, ceux qui avaient un doute dans leurs coeurs commencèrent à douter des paroles du Prophète (pbsl). Mais le Prophète (pbsl) qui avait toujours confiance en Dieu ne prêta pas attention à leurs paroles, et fit part aux gens de ce que Dieu lui avait révélé. Le Coran confirma ses paroles, et la prédiction se réalisa peu après.

 


196. Imam al-Tabari, Taberi Tefsiri (Commentaires de At-Tabari), (Istanbul, Umit Yayincilik), 5 : 2276

 

 

Repost 0
Published by Harun Yahya - dans Les Miracles Du Coran
commenter cet article
18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 00:49

Bismillahir rahmanir rahim

On trouve dans le Coran une étonnante prédiction dans les premiers versets de la sourate ar-Rum, qui se réfère à l'Empire byzantin, partie orientale de l'Empire romain. Il y est dit que l'Empire byzantin, qui avait connu une grande défaite, aurait bientôt la victoire.

 

Alif, Lâm, Mîm. Les Byzantins ont été vaincus, dans la contrée voisine, et après leur défaite ils seront les vainqueurs, dans quelques années. La décision finale, aussi bien avant qu'après, appartient à Dieu, qui accorde la victoire à qui Il veut, et ce jour-là les croyants se réjouiront. (Coran, 30 : 1-4)

 

Ces versets furent révélés vers l'an 620 de l'ère chrétienne, près de sept ans après la défaite cinglante infligée par les Perses aux chrétiens de Byzance en 613-14. En fait, Byzance avait alors subi de telles pertes qu'il semblait impossible qu'elle puisse même continuer à exister, et encore moins de connaître de nouveau la victoire. Après avoir défait les Byzantins à Antioche en 613, les Perses prirent le contrôle de Damas, de la Cilicie, de Tarse, de l'Arménie et de Jérusalem. La perte de Jérusalem en 614 était particulièrement traumatisante pour les Byzantins, car l'Eglise du Saint-Sépulcre fut détruite et les Perses s'emparèrent de la "Vraie Croix", symbole de la Chrétienté.[187]


Le bassin de la Mer Morte où les Byzantins furent vaincus par les Perses, (ci-dessus) une photo satellite de la région. Le Lac de Loth qui se trouve dans la région la plus basse du monde, est  à 417 mètres au-dessous du niveau de la mer.

En plus des Perses, les Avars, les Slaves et les Lombards constituaient également de graves menaces pour l'Empire byzantin. Les Avars étaient arrivés jusqu'aux murs de Constantinople. L'empereur byzantin Héraclius avait ordonné de faire fondre l'or et l'argent des églises et d'en faire des pièces de monnaie afin de faire face aux dépenses de l'armée. Quand il s'avéra que c'était insuffisant, des statues de bronze furent également fondues afin de fabriquer plus de pièces de monnaie. De nombreux gouverneurs s'étaient révoltés contre l'empereur Héraclius, et Byzance était au bord de l'effondrement. [188] La Mésopotamie, la Cilicie, la Syrie, la Palestine, l'Egypte et l'Arménie, qui avaient auparavant appartenu à Byzance, avaient été envahies par les Perses idolâtres. [189]

A gauche, une photo satellite du bassin de la Mer Morte. Son altitude n'a pu être déterminée que par des mesures techniques modernes. On a découvert grâce à ces mesures que c'était "la région la plus basse de la Terre

En bref, tout le monde s'attendait à ce que l'Empire byzantin soit anéanti. C'est à ce moment-là que les premiers versets de la sourate ar-Rum ont été révélés, annonçant que Byzance triompherait à nouveau dans quelques années (le mot arabe bid'i veut dire un nombre de trois à neuf, moins de dix). Cette victoire semblait tellement impossible que les polythéistes arabes pensaient que la victoire annoncée dans le Coran n'aurait jamais lieu.

 

Cependant, comme toutes les autres prédictions du Coran, celle-ci se réalisa. En 622, l'empereur Héraclius gagna un certain nombre de victoires sur les Perses et reconquit l'Arménie.[190] En décembre 627 de l'ère chrétienne, une bataille décisive eut lieu entre Byzance et l'Empire perse, à Ninive, à 50 km à l'est du Tigre, près de Bagdad. Cette fois encore, l'armée byzantine vainquit les Perses. Quelques mois plus tard, ces derniers durent conclure un accord de paix avec Byzance, et furent obligés de rendre les territoires qu'ils avaient pris à l'Empire byzantin.[191]

 

La victoire de Byzance fut totale lorsque l'empereur Héraclius vainquit le dirigeant perse Chosroês II en 630, qu'il reconquit Jérusalem, et récupéra la "Vraie Croix" pour l'Eglise du Saint Sépulcre.[192]

 

En fin de compte, la "victoire des Byzantins" annoncée par Dieu dans le Coran s'était miraculeusement réalisée dans la période de temps affirmée par le Coran, c'est-à-dire dans "3 à 9 ans".

 

Cette photo montre Jérusalem et le bassin de la Mer Morte.

Il est un autre miracle révélé dans ces versets. Il s'agit de l'annonce d'une réalité géographique qui ne pouvait être connue de personne à cette époque : que les Byzantins ont été vaincus dans la région la plus basse de la Terre. Cette expression, adnâ al-ard en arabe, a été interprétée dans la plupart des traductions comme signifiant "le pays voisin". Cependant, ce n'est pas le sens littéral de l'expression, mais plutôt une interprétation au sens figuré. Le mot adnâ en arabe est dérivé du mot dânî qui signifie bas, et ard signifie la Terre. Donc, l'expression adnâ al-ard signifie "l'endroit le plus bas de la Terre".

Certains interprètes du Coran, en considérant la proximité de cette région en question par rapport aux Arabes, préfèrent utiliser le mot "voisin". Cependant, la signification véritable indique un fait géographique très important : le bassin de la Mer Morte, l'une des régions où les Byzantins furent vaincus en 613-14, est la plus basse région de la Terre.  [193]

 

Comme précisé plus haut, le coup le plus terrible porté à l'Empire chrétien de Byzance dans cette défaite, a été la perte de la "Vraie Croix", celle de Jérusalem, située prés des rives de la Mer Morte.

Les batailles entre les Byzantins et les Perses ont eu lieu dans le bassin de la Mer Morte, qui se situe à l'intersection de territoires appartenant à la Syrie, à la Palestine et à la Jordanie. La Mer Morte, située à 417 m sous le niveau de la mer, est le point le plus bas du globe. [194]

 

L'élément le plus intéressant est que l'altitude basse de la Mer Morte n'a pu être mesurée que grâce aux techniques modernes. Auparavant, il était impossible à quiconque de savoir que c'était la région la plus basse du globe. Pourtant, le Coran l'affirme. C'est encore une preuve que le Coran est une révélation divine.

 


[187]. "Heraclius", Wikipedia, http://en.wikipedia.org/wiki/Heraclius
[188]. Warren Treadgold, A History of the Byzantine State and Society (Palo Alto, CA, Stanford University Press, 1997), pp. 287-99.
[189]. Ibid.
[190]. "Heraclius 610-641", http://fstav.freeservers.com/emperors/heraclius.html
[191]. Treadgold, A History, pp. 287-99.
[192]. "Mediterranean Sea From Yarmuk to Poitiers", http://web.genie.it/utenti/i/inanna/livello2-i/mediterraneo-1-i.htm ; Michael McNeil, "Crusades IV - The Byzantine Crusades", http://impearls.blogspot.com/2003_12_07_impearls_archive.html ; et "Heraclius", http://en.wikipedia.org/wiki/Heraclius
[193]. "The Lowest Part on the Face of the Earth", www.beconvinced.com/science/QURANLOWEST.htm.
[194]. http://www.deadsea.co.il/ENA/Index.html

 

Repost 0
Published by Harun Yahya - dans Les Miracles Du Coran
commenter cet article